samedi, décembre 08, 2007

Bookmark and Share

Enrico macias chargé de mi Sion?

Enrico Macias ne s'est pas rendu en Algérie. La question qu'on peut se poser est : aurait-il été moins bavard s'il avait figuré dans la délégation accompagnant Sarkozy de l'autre côté de la Méditerranée.
Car l'annulation de sa participation au voyage présidentiel ne lui a nullement coupé le sifflet. Si, par bonheur, on a la chance de moins l'entendre chanter sur les ondes radio et télé ces dernières années, il a encore assez de voix pour cracher son venin.
s
Le quotidien La voix de l'Oranie revient en effet sur les déclarations faites sur France 2 par Gaston Ghrenassia juste après le discours prononcé par M. Sarkozy devant les harkis.
Selon Enrico Macias, «Non, la France n’a pas à faire d’excuses. Il y a eu des victimes des deux côtés!» calquant, comme le note le journal, les propos du président Français.
Certes, il y eut des victimes des deux côtés comme dans tout conflit armé. M. Macias suggèrerait-il par exemple que la 2ème guerre mondiale n'a fait des victimes que d'un seul côté? Ce qui justifierait que les victimes du nazisme soient les seules fondées à obtenir des excuses?

Or, nous savons bien que la 2ème guerre mondiale a fait des victimes militaires et civiles des deux côtés. Cependant personne n'oserait imaginer de ne pas considérer l'Allemagne nazie comme responsable du désastre de cette époque. Et les organisations juives de par le monde ne se privent pas de le rappeler et d'exiger sans arrêt, outre des excuses, des réparations en espèces sonnantes et trébuchantes. Sans toutefois jamais accorder le pardon.
Mais ce n'est pas celà qui va modifier la façon de raisonner de M. Ghrenassia tant il est insensé, à ses yeux, de comparer des Juifs à d'autres groupes de personnes.
Et la mauvaise foi de Gaston n'en reste pas là car, alors qu'il ne fait l'objet d'aucune interdiction de séjour en Algérie [ce que je trouve désolant], il confond son histoire personnelle avec la problématique de la libre circulation entre la France et l'Algérie. Il met aussi sa qualité de persona non grata sur le dos de sa judéité [cequi est faux] et de son soutien à l'entité sioniste [bien vu Enrico]. M. Macias fait comme si, depuis l'indépendance de l'Algérie aucun pied noir, Juif ou pas, n'avait foulé le sol de ce pays. Ce qui est mensonger.
Mais apparemment M. Macias tient absolument à entrer en Algérie comme chargé de mission et il se voit déjà "s’occuper de l’Union de la Méditerranée" que souhaite promouvoir la présidence française. Cet entêtement, selon moi, ne fait que confirmer que Enrico Macias ne conçoit un éventuel retour en Algérie que comme une étape en vue de faciliter une éventuelle normalisation des relations entre l'Algérie et l'entité sioniste, normalisation dont il sait forcément car il est bien informé qu'elle a les faveurs de certains groupes militaires et civils algériens.
Mais si l'Union de la Méditerranée passionne Enrico macias, il n'est pas sûr qu'elle génère le même enthousiasme à Alger et surtout à Berlin. Il se pourrait donc fort que le chanteur, parmi les préférés des terroristes sionistes, n'ait pas de sitôt l'occasion d'effectuer une mission en Algérie.

posted by Djazaïri at 6:54 PM

5 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Bravo pour cette mise au point ,tout en pensant que ce sale type est moins coupable de débiter des conneries à répétitions (compte tenu de son niveau intellectuel) que les médias le sont en les relayant . Finalement nous sommes soumis à une nouvelle forme de fascisme dans lequel on ne poursuit pas celui qui pense "mal" ,mais ou on ne laisse la parole qu'aux serviteurs du pouvoir en place . Certes il y a internet mais les français restent "dépendants" de la tv et des merdias de la presse écrite ! Cimourdain .

9 décembre 2007 à 09:29  
Anonymous Chahid said...

Salam
Avec les « excuses » et les dédommagements de l’Holocauste, les sionistes ont pu très tôt fabriquer des armes et construire Dimona. Lire :« Mordechaï Vanunu : « C’est parce qu’Israël détient la bombe atomique qu’il peut pratiquer sans crainte l’apartheid» http://www.voltairenet.org/article129626.html
Et Gaston Ghrenassia était là, avec sa guitare et jouait pour Dimona. Il se dit « homme de paix » !

9 décembre 2007 à 16:55  
Anonymous Anonyme said...

ghrenassia dit"enrico macias", ne doit pas être assimilé à l'identité d'un vrai français qui lui voudra être enterré en France, et donc défendra ce pays avant tout, et surtout Israël, qui ,que je sache n'est pas un territoire français! Les juifs doivent rentrer chez eux en israël, et laisser la france à ceux qui aiment la France et qui se feront tuer pour elle....

9 décembre 2007 à 18:24  
Blogger Djazaïri said...

Difficile de dire ce qu'est un "vrai" français. Bornons nous à constater que M. Macias est français et qu'il prétend être chargé de mission par le gouvernement français. A ma connaissance ce chanteur n'a jamais porté les armes et, curieusement, n'a pas été incorporé dans l'armée française à l'époque coloniale.
Mon opinion est que les Juifs Français sont... Français et sont chez eux en France. Ils ne sont par contre pas les bienvenus en Palestine s'ils s'y rendent en qualité de colons ou pour soutenir d'une manière ou d'une autre l'entité sioniste.

9 décembre 2007 à 19:57  
Blogger djinfizz said...

les juif pour la plupar ne se sentent pas francais meme quand ils sont ne ici seullent israel compte pauvre france

9 août 2008 à 14:53  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette