dimanche, avril 22, 2007

Bookmark and Share

Halte à l'antisémitisme dans l'armée!

Il y a un moment que je ne vous avais pas fait profiter de ma lecture de mon journal sioniste préféré, le Yedioth Ahronoth. Il n'y a pas à dire, on y trouve des choses intéressantes dont l'article qui suit qui nous fait comprendre que l'entité sioniste n'est pas le meilleur endroit pour un Juif Français qui voudrait fuir l'horreur de l'antisémitisme dans l'Hexagone. Une petite observation avant que vous engagiez la lecture : les recrues Russophones dont il est question n'ont pas comme seule caractéristique d'être des adeptes du nazisme, ce sont aussi des gens qui ont parfaitement compris la nature de l'entité dont ils ont choisi de servir l'armée.
d
Antisémitisme dans une base militaire de l’armée israélienne
par Yossi Yehoshua, Yedioth Ahronoth , 22 avril 2007, traduit de l’anglais par Djazaïri
s
Un immigrant Français agressé pendant sa formation de base par un groupe de soldats Russophones au comportement antisémite
d
Des soldats de l’armée israélienne dessinaient des croix gammées et criant ‘Heil Hitler,’ ce qui a choqué un soldat qui avait émigré de France vers Israël pour échapper à l’antisémitisme. L’affaire est venue au grand jour après un dépôt de plainte auprès du ministère de la défense par ce soldat âgé de 21 ans.
w
Quand ce soldat s’était engagé dans l’armée, il avait toutes les aptitudes physiques requises. Il vient d’être réformé au bout de seulement six mois de service après avoir développé une forme grave de diabète.
s
Le soldat explique qu’il avait décidé de quitter la France pour Israël après avoir enduré des années d’antisémitisme dans ce pays. En août dernier, il s’était enrôlé dans l’armée et avait été envoyé dans la base ‘Miveh Alon’ où les nouvelles recrues suivent des cours intensifs d’hébreu en plus de l’entraînement militaire de base.
s
« Alors que j’étais dans la base, j’ai assisté à des incidents épouvantables et effrayants dont les auteurs étaient des immigrants Russes qui se conduisaient comme des néo-Nazis. Ils dessinaient des croix gammées, faisaient le salut fasciste et criaient ‘Heil Hitler.’
« Ce comportement m’a fait revivre la peur que je ressentais en tant que Juif en France, et me rappelait l’antisémitisme que j’avais laissé derrière moi – antisémitisme auquel je ne m’attendais pas à me retrouver confronté en Israël, et dans l’armée en particulier, » a déclaré le soldat.
Son avocat, Eli Saban, a déclaré que ses requêtes auprès de ses commandants à la base avaient été sans effets et que l’antisémitisme n’avait fait qu’empirer, se traduisant même par des actes de violence physique.
f
Diagnostiqué diabétique
d
En septembre, le soldat et un de ses amis avaient été agressés par ce groupe de soldats Russes. Ce qui avait provoqué une bagarre entre les Russophones et les Francophones de la base. Après la bagarre, les soldats Russophones avaient été mis aux arrêts dans une prison militaire.
s
« Après avoir purgé leur peine, les Russophones étaient revenus à la base et avaient réitéré leurs menaces et leur conduite antisémite, » lit-on dans la requête présentée aux autorités militaires.
s
Trois semaines après avoir terminé sa formation de base, le soldat avait commencé à souffrir d’un besoin fréquent de boire et d’uriner. Après son hospitalisation, il a été diagnostiqué diabétique. « Il a été réformé de l’armée à cause de cette maladie.
« J’ai la certitude que la situation à ‘Miveh Alon’ marquée par la peur et une tension extrême a provoqué l’apparition de la maladie, » affirme le soldat dans la plainte déposée au ministère.

posted by Djazaïri at 3:51 PM

1 Comments:

Blogger prof said...

hello
vous pouvez poster vos messages dans la page region de jewisheritage
a bientot

30 avril 2007 à 22:08  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette