dimanche, janvier 07, 2007

Bookmark and Share

Stalingrad sur Tigre, c'est ce que pourrait devenir Bagdad pour les GI's selon un ancien membre du Pentagone


La haute stratégie à son plus bas niveau
Stalingrad sur Tigre
s
par FRANKLIN C. SPINNEY, Counter Punch (USA) 6 janvier 2007, traduit de l'anglais par Djazaïri
s
Sun Tzu conseillait d'éviter les guerres prolongées et d'attaquer les villes en dernier ressort.
Le président Bush s'est débrouillé pour faire le contraire en Irak. Il est aujourd'hui sur le point d'intensifier sa stratégie de guerre longue avec un assaut maison par maison à Bagdad. L'objectif est de nettoyer les quartiers de Bagdad des insurgés et des milices locales. Mais comme Patrick Cockburn l'a montré, la plupart de ces milices sont alliées aux différentes factions du gouvernement que nous avons mis en place.
d
Dès que la Bataille de Bagdad aura commencé, et que les pertes et les frustrations s'accroitront, l'armée américaine fera ce qu'elle fait toujours : elle aura recours à une stratégie de puissance de feu de haute technologie.
Mais les miliciens et les insurgés ne se montreront pas coopératifs et ne combattront pas à visage découvert. Nos adversaires n'offriront pas le genre de cibles si commodément prévues par le Pentagone dans les modèles informatiques qu'il utilise pour vendre ses armes de haute technologie et hors de prix au Congrès et au peuple Américain. Les combattants locaux les contreront par des raids contre les forces US, suivis d'un décrochage immédiat.
L'accroissement de la destruction de Bagdad créera encore plus de possibilités pour la dispersion, les embuscades et le minage. Comme les Allemands l'ont appris à Stalingrad, et nous devrions l'avoir appris à Monte Cassino, les irrégularités des décombres permettent aux défenseurs de se cacher et de se fondre dans ce que le Pentagone désigne de manière clinique comme « l'espace urbain de bataille; »
Associez à cet espace urbain de bataille la masse croissante de renseignements fournis par des habitants de plus en plus hostiles, et il y a de fortes chances pour que les forces américaines se retrouvent embourbées dans une bataille dévastatrice et sans fin.
s
Compte tenu de la nature douteuse des vrais motifs de M. Bush pour envahir l'Irak et la prédilection de nos armées à la substitution de la puissance de feu aux idées, la stratégie qui vise à apporter plus de sécurité aux habitants de Bagdad en détruisant leur ville est un fantasme illogique de réunion des contraires [oxymoronic] qui avivera les divisions dans notre pays [au sujet de la guerre], encouragera nos adversaires et rendra impossible une fin de conflit dans des conditions suffisamment favorables pour ne pas porter en germes les graines d'un conflit futur.
s
C'est de la haute stratégie à son plus bas niveau
s
Mais il y a un moment que nous constatons comment la fantaisie vient facilement aux stratèges de palais qui arpentent la galerie des glaces de Versailles sur le Potomac.
s
Franklin C. Spinney est un ancien analyste du Pentagone Ses écrits sur les problèmes de défense peuvent être trouvés sur l'inestimable site web Defense in the National Interest.

posted by Djazaïri at 12:01 AM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette