jeudi, décembre 21, 2006

Bookmark and Share

Un endroit où on ne croit pas à "l'holocauste"


Puisque dans un précédent post j'avais, avec le concours d'Israel Shamir, évoqué la conférence de Téhéran sur "l'holocauste", un article publié par le Yedioth, mon journal sioniste préféré me donne l'occasion de revenir sur cette question.
Un autre post antérieur, s'appuyant sur un autre article du Yedioth évoquait déja le comportement plutôt étrange d'une organisation supposée récupérer les biens juifs spoliés à travers le monde pour en faire profiter les ayants droit. Cette fois l'auteur qui s'exprime dans la rubrique "opinion" s'en prend plus directement au gouvernement sioniste ce qui donne le titre
:

"Le ministre des finances toujours indifférent envers les survivants de la shoah"


Ce qui motive l'article est un récent refus par ce ministère de revoir à la hausse les pensions servies aux rescapés des camps de concentration. Le papier commence par une note émouvante et évocatrice de la perception des dits recapés par la population sioniste.
"Les survivants étaient arrivés de la vallée de la mort dans le dénuement. Ils étaient exténués, brisés, à l'état de squelettes et marqués pour le reste de leur vie. (ce n'est pas ici le lieu pour décrire l'attitude à leur endroit de la part de la fière société israélienne naissante, mais pour faire court nous dirons que la vie ne leur a pas été rendue facile et que souvent ils ont été insultés et humiliés)."
Ca commence bien! Apparemment les survivants de "l'holocauste" n'ont pas vraiment été accueillis à bras ouverts par l'entité sioniste.
s
L'auteur poursuit en expliquant que l'Etat sioniste s'est arrogé, sans consulter personne et surtout pas les fameux survivants, le rôle de distributeur des ressources qui leur sont dues aux termes de la législation sioniste.
"L'Allemagne a donné des milliards à Israël aux fins de distribution aux survivants, dans l'espoir qu'après les horreurs endurées sur une "autre planète" ils puissent se réinsérer. Et qu'a fait l'Etat d'Israël de cet argent? Il en a confisqué la plus grande partie, ne laissant que quelques miettes aux survivants."
Comme l'écrit le journal, ça fonctionne comme ça depuis longtemps dans "l'espoir" que les survivants trépasseront.
"Et c'est pourquoi, à ce jour, des dizaines de milliers de survivants de l'holocauste qui vivent parmi nous et qui étaient enfants à l'époque ne touchent pas un centime."
Le ministère n'est pas le seul à prendre des coups puisque le journal lui associe un certain Avraham Burg, président de l'Agence Juive qui, avec le ministre des finances,
"conduit depuis une dizaine d'années les négociations pour maintenir le flux financier en provenance d'europe. Au profit de qui?"
Je vous passe l'extrait sur les prébendes versées à droite et à gauche par le ministère et intéressons nous à l'autre couche de population spoliée par le système sioniste de solidarité (aux frais du contribuable Allemand).
Cette autre couche de la population, ce sont les Gentils, les non Juifs qui ont sauvé des Juifs pendant la deuxième guerre mondiale. Un certain nombre d'entre eux vivent dans l'entité sioniste et peut-être Marek Halter leur-a-t-il épinglé la médaille des "Justes." De toutes façons, médaille ou pas, ces "justes" ne touchent justement pas un radis. Ils ont simplement droit à la sécurité sociale et encore, grâce à l'intervention exprès d'un influent député travailliste.

Que conclure de tout ça, à part dire que l'entité est une démocratie et que des voix divergentes s'y expriment? Oui, c'est une démocratie pour les initiés, une mafia démocratique.
s
La publication de cet article peut avoir plusieurs significations. Elle peut simplement traduire une lutte pour le contrôle de la rente des indemnités versées par l'Allemagne. Cette hypothèse est rendue fort plausible par le mépris affiché de longue date par les sioniste ennvers les rescapés des camps de concentration. C'est l'auteur de l'article, présenté comme un historien [et expert en matière de sécurité nationale], qui évoque comme on l'a vu ce mépris en début de texte.
Elle peut aussi être liée aux velléités de constitution d'un nouveau lobby moins farouchement sioniste, sous la houlette de Georges Soros. Enfin, c'est peut être le volet d'une attaque politicienne contre tout ou partie du gouvernement Olmert.
s
Mais à mon avis, ce que nous apprend surtout cet article c'est que s'il y a un pays où on ne croit pas à "l'holocauste" c'est bien l'entité sioniste.

posted by Djazaïri at 9:42 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette