mardi, janvier 16, 2007

Bookmark and Share

Les bagagistes Musulmans de Roissy pourront-ils toujours ouvrir des comptes bancaires en dollars US?


On se souvient de l'affaire des bagagistes de l'aéroport de Roissy, victimes de discriminations au nom de la sécurité. L'extrême minceur, pour ne pas dire l'absence, des arguments en faveur du retrait de leurs badges d'accès avait le mérite de donner des indications sur les motifs de cette privation du droit d'accès à son travail et donc, in fine, de son emploi : il s'agissait avant tout d'entretenir une actualité liée au terrorisme et de montrer aux USA qu'en France on prenait au sérieux la « guerre contre le terrorisme » déclarée par le président Bush.
s
Virer quelques « barbus » et les renvoyer vers l'ANPE et peut-être la misère, ce n'est pas cher payer pour plaire à l'oncle Sam.
s
De fait, la démarche française cadre bien avec les exigences publiques ou non que les Etats-Unis ont imposé à ce qu'ils appellent leurs « alliés » et tous ceux qui veulent bien se ranger dans cette catégorie.
s
Pour preuve, ce qui d'après l'AFP se passe au Canada.

La semaine dernière, la compagnie Bell Helicopter de Mirabel, près de Montréal, filiale du groupe de défense américain Textron, avait reconnu avoir écarté 24 employés de la production d'hélicoptères en raison de la réglementation américaine Itar (International Traffic in Arms Regulation).
La semaine dernière, la compagnie Bell Helicopter de Mirabel, près de Montréal, filiale du groupe de défense américain Textron, avait reconnu avoir écarté 24 employés de la production d'hélicoptères en raison de la réglementation américaine Itar (International Traffic in Arms Regulation).

Les 24 employés de Bell Helicopter possèdent la double nationalité de pays figurant sur la liste américaine, ou sont natifs de ces pays, avait indiqué à l'AFP un responsable de Bell Helicopter, Michel Legault, sans préciser leur nationalité.Les 24 employés de Bell Helicopter possèdent la double nationalité de pays figurant sur la liste américaines, ou sont natifs de ces pays, avait indiqué à l'AFP un responsable de Bell Helicopter, Michel Legault, sans préciser leur nationalité.

Cette pratique a suscité une vive réaction au Canada, pays qui est, pour un temps encore, sous le coup des anésthésiants Américains administrés par M. Harper, un premier ministre conservateur et prosioniste jusqu'à accepter le meutre de Canadiens par les terroristes de ce qui se désigne comme l'Etat juif.
s
Ainsi, le quotidien La Presse écrit-il :
"Quand un pays n'applique pas sur son territoire ses lois les plus fondamentales parce que son voisin lui impose les siennes, il abandonne un morceau de sa souverainté",
Bien vu, bien dit de la part d'un journal qui n'est ni communiste, ni militant et fait pourtant nettement mieux que Julien Dray qui n'est pas aussi ferme sur les principes.
x
Seulement, et la France est peut-être concernée, du moins ceux qui ont quelques économies, les exigences des USA peuvent se nicher sur un autre terrain qui est celui de la banque puisque toujours d'après l'AFP, la Banque royale, numéro un du secteur au Canada
refuse l'ouverture de comptes en dollars américains à ses clients qui ont la double nationalité avec certains pays, invoquant des exigences américaines. La banque Royale a même, "dans certains cas rares", fermé les comptes de Canadiens ayant la double nationalité avec la Birmanie, la Corée du Nord, Cuba, l'Irak, l'Iran ou le Soudan

La banque, qui dit vouloir éviter à ses clients ce qu'elle appelle des « embêtements » reconnaît quand même vouloir se conformer aux exigences des USA, dont les directives sont valables au Canada comme partout dans le monde.
s
Partout dans le monde et donc en France également.
s
Cette pratique de la banque canadienne n'est certes pas conforme aux textes de ce pays qui régissent les droits fondamentaux des citoyens. Mais le porte parole de la banque nous rappelle que l'ouverture d'un compte en dollars US est un « privilège » et non un droit.
s
Après tout, si être bagagiste à Roissy c'est le privilège de ne pas pointer à l'ANPE, c'est à peine un droit.

posted by Djazaïri at 11:14 PM

1 Comments:

Anonymous tony curtis said...

Je suis au courant de l affaire des bagagistes , ce n est qu un exemple parmi des millions , de racisme , tout simplement. Et ca démontre encore une fois de plus que les lois de la république , les droits de la constitution , les droits de l homme , ne sont pas les mêmes , suivant ta race , ta religion. Et tout cela dans l indifférence générale , les gens aiment bien manifester , pour les animaux , pour les homosexuels , pour tout un tas de raisons , mais jamais pour combattre le racisme , surtout celui dont les arabes sont victimes . C est pas près de changer , il y aura encore des émeutes , des voitures brûlées , et tout le monde criera au scandale , pointera du doigt et mettra tout le monde dans le même sac , ca fait des générations que ce cycle se répètes , les politiques en sont responsables , ils laissent faire , et il n y a pas que l extrême droite qui s en frotte les mains , mais le gouvernement en place et les autres partis politiques aussi ...
C est a nous de nous lever et de nous battre , personne ne le fera a notre place , mais plus de violence aveugle , d actes de vandalisme inutile qui désservent notre cause , levons nous en hommes civilisés que nous sommes et battons nous , " par tous les moyens nécessaires " disait Malcolm x , unissons nous et levons nous , montrons au reste de la france que nous ne sommes pas des chiens , mais des hommes. Exigeons le respect des lois , c est ce qu on demande depuis des décennies !!!

18 janvier 2007 à 23:20  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette