samedi, juillet 15, 2006

Bookmark and Share

Déversez votre fureur sur les habitants de Gaza et du Liban

Gilad Atzmon est un artiste Britannique originaire de l'entité sioniste. Je ne sais pas s'il a renoncé à sa mère, par contre je sais qu'il a choisi la justice. Son analyse vaut d'être lue et je pense qu'elle rend bien compte de tendances lourdes de la situation au Moyen-Orient.
c
Déversez votre fureur sur les habitants de Gaza et du Liban
par Gilad Atzmon 07/14/06 "Information Clearing House" -- Traduit de l'anglais par Djazaïri
x
Deux semaines plus tôt, des militants Palestiniens capturaient une cible militaire légitime, un soldat Israélien. Hier c'était encore une attaque héroïque et formidablement orchestrée par des combattants du Hezbollah; Ces deux attaques ont eu lieu pour transmettre un message de résistance : Israël ne parviendra jamais à imposer son écoeurante vision unilatérale de la "paix." Il est sans doute vrai que le désengagement unilatéral a pu avoir un effet magique sur les électeurs Israéliens comme sur quelques leaders occidentaux sionisés tels que Bush, Blair et Merkel. Par contre, les habitants de Gaza et les villageois du Sud Liban sont nettement moins impressionnés par les penchants israéliens pour la paix. A Gaza et au Sud Liban, il est assez clair que les forces de résistance arabes s'opposeront jusqu'au bout à l'agenda unilatéral israélien.
c
Tous savent que comme il faut être deux pour le tango, la paix ne prévaudra jamais tant que la cause des Palestiniens ne sera pas correctement prise en compte. Bref, les différentes formes de désengagements unilatéraux du Liban, de Gaza ou même celui à venir de Cisjordanie n'apporteront pas la paix à Israël. Au contraire; les Arabes ne sont pas stupides et savent fort bien qu'Israël a décampé du Liban après avoir subi deux décennies d'humiliation militaire. Ils savent également que Sharon n'a pas quitté Gaza pour la raison précise qu'il recherchait la paix. Les Palestiniens savent que ce n'est qu'une question de temps avant que la même chose se produise en Cisjordanie. Pour être plus précis, depuis 1973 la puissance de dissuasion d'Israël s'amenuise.
c
Depuis 1973 Israël n'est pas parvenu à défaire un seul de ses ennemis. Au contraire, au fil du temps ce sont les ennemis d'Israël qui parviennent à orienter les manoeuvres tactiques et politiques d'Israël. Ces deux dernières semaines ce sont deux organisations paramilitaires relativement petites qui, utilisant des techniques de guérilla ont amené Israël à déchaîner sa puissance militaire contre des civils innocents tant à Gaza qu'au Liban.Cependant, la réaction israélienne aux attaques palestiniennes et du Hezbollah est plutôt bizarre. Alors que les militants Palestiniens et du Hezbollah avaient initialement visé des cibles militaires légitimes, les représailles israéliennes ont été ouvertement dirigées vers des cibles civiles, des infrastructures et des tueries de civils innocents. Nul besoin d'être un génie pour se rendre compte que ce n'est pas vraiment la manière de gagner une guerre ni de faire face à cette forme de combat particulier qu'est la guérilla.Je dirais qu'une fois de plus le gouvernement israélien nous offre un aperçu fascinant de l'état de la psychologie collective israélienne. Je vais tenter de développer ce point.
g
En raison de circonstances historiques évidentes, l'armée israélienne a été initialement formée pour combattre les armées arabes. Elle avait été conçue pour gagner des guerres conventionnelles sur le champ de bataille. Elle avait aussi pour mission de réduire la volonté de combattre des voisins d'Israël tout en exerçant une écrasante supériorité aérienne et une politique de menace nucléaire. Depuis la fin de la guerre froide, les choses ont changé. Israël n'est plus menacé par les pays voisins. De plus, il est devenu évident ces dernières années que c'est en réalité le peuple Palestinien qui fera voler en éclats le rêve d'un Etat national Juif.De manière assez étrange, Israël n'a jamais révisé ou adapté sa doctrine militaire pour l'accorder aux nouvelles données qui émergent. Au contraire elle a recyclé une grande partie de ses unités de combats en forces de police, transformé certains de ses tanks en véhicules de police. Sans évolution majeure de sa doctrine militaire. A peu près comme la Wehrmacht pendant la 2ème guerre mondiale, l'armée israélienne reste dans la ligne classique de la doctrine militaire offensive. Désormais, au lieu de vaincre sur le champ de bataille l'armée israélienne s'épuise en vain sur deux fronts où elle affronte des organisations paramilitaires relativement petites. Mais la situation peut encore empirer, il est assez possible que l'enthousiasme combatif des Palestiniens diffuse en Cisjordanie. Quand cela arrivera, l'armée israélienne se retrouvera engagée dans une guerre totale à seulement quelques kilomètres des endroits les plus peuplés d'Israël. Apparemment l'armée qu'on dit la plus forte du Moyen-Orient mène un combat désespéré qu'elle ne pourra jamais remporter, ni tactiquement ni moralement. Au plan tactique, il existe suffisamment d'exemples dans l'histoire pour conclure qu'aucune armée coloniale ne l'a jamais emporté contre une guérilla. La raison en est simple : plus l'armée coloniale répand la destruction et plus les guérilleros gagnent en popularité parmi la population. C'es exactement le cas à Gaza et à Beyrouth aujourd'hui. Plus grand est le carnage à Gaza, plus le Hamas se renforce. Plus grand est le nombre de bombes larguées sur l'aéroport de Beyrouth, plus nombreux seront les jeunes désireux de rejoindre le Hezbollah.Mais il y a plus; les Palestiniens comme le Hezbollah ont agi très intelligemment en capturant des militaires. Alors que par le passé, les groupes paramilitaires palestiniens étaient habituellement associés aux attentats suicides contre des civils israéliens, cette fois ce sont des soldats Israéliens et des postes militaires qui ont été visés. En d'autres termes, il est quasi impossible de contester le fait que les militants Palestiniens et le Hezbollah agissaient réellement comme des organisations légitimes de résistance luttant contre une armée coloniale et des forces d'occupation.Cependant, à la lecture des informations sur le Moyen-Orient, il semble assez évident que le gouvernement israélien n'a pas d'agenda précis pour contrer les audacieuses opérations militaires contre son armée et, en outre, l'armée israélienne n'a pas les moyens de contrer de telles attaques de guérilla. Les dommages collatéraux impitoyables d'aujourd'hui à Beyrouth comme à Gaza prouvent qu'au moins militairement, Israël est en complet désarroi et n'a aucune réponse politique ou militaire à apporter à l'encontre de la résistance Arabe. C'est là qu'est le piège : Israël n'a pas besoin d'une telle réponse et n'en cherche même pas. Israël est une démocratie à base raciale. Ses leaders ne recherchent qu'une seule chose : le maintien de leur pouvoir politique. Les règles du jeu politique israélien sont simples, plus vous avez de sang arabe sur les mains et plus vous avez le profil de votre poste au gouvernement. Cette règle jouait à l'évidence à plein pour Rabin, Sharon, Barak et Netanyahu. Olmert et Peretz sont encore loin derrière. Le premier ministre et le ministre de la défense manquent d'une expérience réelle des problèmes militaires et de sécurité. Ils ont donc beaucoup à faire pour rattraper ce retard.
n
Autrement dit, Peretz et Olmert doivent offrir aux Israéliens un spectacle glorieux de représailles impitoyables. Ils doivent prouver à leurs chers électeurs qu'ils ont intériorisé le vrai sens biblique de "oeil pour oeil." En observant le carnage d'aujourd'hui à Beyrouth on pourrait même penser qu'ils ont essayé de donner un nouveau sens à ce précepte biblique. Aussi accablant que cela paraisse, c'est exactement ce que les israéliens attendent d'eux. Dans l'Israël démocratique le précepte biblique "déverse ta fureur sur les goyim" est traduite dans une pratique juive séculière et pragmatique. Ce n'est pas triste. C'est une véritable tragédie. Et je me demande s'il peut encore y avoir, hors d'Israël quelqu'un pour rester enthousiaste devant l'agenda unilatéral d'Israël pour la paix?

posted by Djazaïri at 11:22 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette