dimanche, juillet 02, 2006

Bookmark and Share

Comment peut-on être Juif et Persan?


C'est vraiment instructif de lire la presse israélienne, dont le Yedioth Ahronoth que j'affectionne tout particulièrement. On y trouve toutes sortes d'informations, avec parfois les déformations que le sionisme juge utiles à sa cause. Des points de vue Juifs opposés au sionisme y trouvent à l'occasion un certain écho et ce sont les réactions outragées et grossières du lectorat, en général des sionistes de la pire espèce, qui se chargent, à coups d'insultes, de leur faire un sort.

Ainsi on peut lire dans l'édition de ce jour un article qui évoque la position de la
communauté juive iranienne sur ce qui se passe actuellement à gaza et plus généralement sur le sionisme.

On y apprend que, dans un communiqué de presse, la dite communauté condamne les violations des droits humains des Palestiniens de la bande de Gaza et éprouve de la peine face à ces événements."
Le communiqué est signé par le chef de la communauté juive iranienne, Harun Ishayai et par le député de la communauté juive, Maurice Motamed.
s


Maurice Motamed






s
Selon eux, "il n'existe aucun motif valable à la campagne de mort menée par des soldats israéliens qui enlèvent des membres du gouvernement palestinien et bombardent des zones résidentielles."

De plus, les responsables de la communauté juive affirment que les actions militaires israéliennes sont "antinomiques avec le judaïsme." et "appellent les Juifs du monde entier à protester contre le comportement des soldats et des leaders israéliens... C'est la mission des Juifs, plus que tout autre peuple, d'empêcher une politique qui foule aux pieds les principes humanistes de la tradition juive."

Dans une interview récente au journal russe Gazsetta, Harun Ishayai a déclaré que l'Iran ne croit pas au droit à l'existence d'Israël et qu'en tant que citoyens Iraniens, les membres de la communauté juive "partagent ce point de vue," ajoutant que la presse étrangère se méprenait quand elle affirme dans ses reportages que la communauté juive n'exprime pas son opinion en raison de pressions gouvernementales. Et de conclure : "Nous prions en hébreu, mais nous parlons entre nous en persan."

La plupart des commentaires du lectorat évoquent la propagande arabe (comme si l'Iran était un pays arabe), parlent de pressions reçues par ces leaders Juifs, sans oublier les inévitables références holocaustiques et à Hitler. Pourtant, bien seul, un Juif Iranien résidant en Angleterre prend la parole pour écrire ce qui suit : "Je suis un Juif Iranien qui a quitté l'Iran voici trente ans mais qui a toujours des contacts réguliers avec de nombreux Juifs Iraniens qui vivent en Iran. Je peux dire que la majorité des Juifs qui vivent en Iran sont heureux et n'ont pas peur de dire ce qu'ils pensent. Ils ne soutiennent pas israêl qu'ils considèrent comme quelque chose de mauvais pour les Juifs parce que c'est une création européenne coloniale et séculière qui ne respecte pas les vrais valeurs de la Torah. Si les Juifs iraniens restants ne sont pas contents, pourquoi n'émigrent-ils pas? Ils le peuvent s'ils le veulent comme l'ont fait des centaines de milliers auparavant. Je dis à Israël : laissez les Juifs Iraniens tranquilles."

posted by Djazaïri at 4:44 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette