dimanche, décembre 18, 2011

Bookmark and Share

L'auteur de la seconde "Nuit de Cristal" arrêté par la police aux Etats Unis

La "Nuit de cristal" a été un évènement marquant qui a fait prendre conscience à un certain nombre de personnes que la situation des Juifs en Allemagne avait définitivement changé du tout au tout et dans le sens du pire.
C'est donc un évènement très grave marqué d'une forte charge historique et émotionnelle.

Or, si on en croit une certaine presse, il y a eu récemment une réédition de la "Nuit de Cristal", aux Etats Unis cette fois-ci, dans la ville d'Highland Park, une bourgade du New Jersey.
Des commerces tenus par des Juifs ainsi que le centre étudiant juif [Rutgers Hillel] ont en effet été vandalisés pendant la nuit du 29 au 30 novembre 2011.
Les propriétaires de deux restaurants casher, de deux magasins 'juifs" [judaica stores] et d'une quincaillerie tenue par un Juif sont arrivés sur leur lieu de travail ce matin pour découvrir des vitres brisées qui avaient apparemment été pulvérisées par des jets de briques.
Des témoignages postés sur Facebook évoquaient deux incidents distincts dans lesquels un individu a proféré des propos antisémites, menaçant même de provoquer une autre "Nuit de cristal". et "de s'attaquer aux juifs et à leurs amis dégoûtants."

Alors pourquoi ces actes antisémites dans cette bourgade assoupie?
On spécule et on s'inquiète de qui est derrière ces incidents qui interviennent le jour anniversaire du plan de partition de 1947 - observé par certains comme "Journée Internationale de Solidarité avec le peuple palestinien" - et quelques jours après la commémoration de la véritable Nuit de Cristal.
Une deuxième Nuit de Cristal donc, pas moins, et une coïncidence troublante avec l'anniversaire du plan de partition de la Palestine (qui n'était rappelons-le qu'une recommandation non contraignante).

La police a mis la main sur l'antisémite instigateur de cette Nuit de Cristal qui semble pourtant n'avoir guère troublé le sommeil des commerçants concernés.
Il s'agit d'un certain Richard M. Green, 52 ans, qui est inculpé de vandalisme et de "bias charge" pour l'affaire des locaux universitaires. Le "bias charge" est un délit en lien avec des préjugés ethniques ou religieux.

Richard M. Green (non, ce n'est pas un guitar hero)
Il risquerait 18 mois de prison maximum, ce qui est peu pour la réédition de la Nuit de Cristal.

Il y a quand même quelque chose d'amusant dans cette histoire, c'est que Richard M. Green est lui-même de confession juive. Il serait connu pour souffrir de troubles psychologiques d'après le rabbin  Yosef Carlebach qui semble le connaître.


Une histoire qui illustre parfaitement les thèses développées par Gilad Atzmon dans 'The Wandering Who?'



Libellés : , , , , , , , ,

posted by Djazaïri at 6:30 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette