samedi, août 27, 2011

Bookmark and Share

Il a suffi de deux lettres pour faire plier le gouvernement britannique


Le premier ministre Britannique David Cameron et son acolyte des affaires étrangères William Hague sont du genre à ne pas s’en laisser conter.
Et comme l’ensemble de la coalition libérale-conservatrice au pouvoir à Londres, ils sont prompts à dégainer et à montrer leurs muscles. Contre les émeutiers dernièrement à Londres ou encore contre le régime du colonel Kadhafi.  Dans ces deux cas, ils se sont montrés inflexibles, torpillant par exemple toutes les tentatives de médiation visant à résoudre pacifiquement la crise en Libye.
Par contre, quand il s’agit de l’entité sioniste, ils sont dans leurs petits souliers à la moindre remontrance : une lettre des députés Juifs et une remarque de l’ambassadeur du gang sioniste et les durs à cuire font dans leur culotte.

Notez bien que c'est le responsable de la rubrique religieuse du journal qui traite de ce problème de nature strictement politique!

Suite aux protestations de dirigeants Juifs, le ministre du Développement international, Alan Duncan, a été contraint de retirer d'un site Web du gouvernement  une vidéo dans laquelle il accusait les Israéliens de « voler des terres» au Moyen-Orient,
par Tim Ross, rédaction des affaires religieuses,  Daily Telegraph (UK) 26 août 2011 traduit de l’anglais par Djazaïri

M. Duncan, député conservateur de Rutland et Melton, accusait également les colons israéliens de détourner «délibérément» l’eau à distance des Palestiniens dans les Territoires occupés.
Le Conseil des députés  Juifs britanniques a critiqué M. Duncan pour ses propos sur le mur israélien de sécurité controversé tandis que l'ambassade d'Israël semblait poser la question de savoir si le ministre était qualifié en tant que porte-parole du gouvernement britannique. Les services de M. Duncan ont retiré la vidéo du site internet du Département pour Développement international [DFID], affirmant que ses propos avaient été  «mal interprétés »
Le ministre avait tenu ces propos dans un enregistrement réalisé au cours d'une visite dans la région [au Moyen Orient] il y a quelques mois. Il avait annoncé une aide britannique en soutien à la scolarisation primaire de 35 000 enfants palestiniens, une aide à la création de 8.000 emplois dans la région et des  subventions directes» à 215 000 personnes pour qu'elles puissent acheter de la nourriture, des médicaments et autres biens de première nécessité.
Dans la vidéo, M. Duncan déclarait: “Le mur est un vol de terres. Il ne cout pas seulement le long des lignes de la frontière d’Israël.   
Il empiète sur des terrains découverts qui appartiennent en fait à la Palestine. Les colons Israéliens peuvent construire ce qu’ils veulent et ensuite obtenir l’infrastructure qui détourne délibérément  l’eau à distance des Palestiniens ici. »
Le Conseil des Députés [Juifs] a écrit à M. Duncan - et au ministre des affaires étrangères, William Hague - pour exiger le retrait de la vidéo. Peu après, le film était retiré.
Vivian Wineman, président du Conseil des députés, a déclaré à la Jewish Chronicle : « Le mépris apparent de M. Duncan pour les préoccupations légitimes d’Israël en matière de sécurité sont un motif de grande préoccupation. »
Un porte-parole de l'ambassade d'Israël a souligné que le mur avait été construit uniquement pour des questions de  sécurité et arrêter "les attentats suicides palestiniens" contre des bus civils et des restaurants.
Le porte-parole a déclaré: "Prétendre que la barrière de sécurité, qui a empêché la mort de milliers d'autres Israéliens, n’a pas un objectif de sécurité, montre un manque de respect pour la vie des Israéliens, et nous sommes donc convaincus que cela ne pouvait pas être la position officielle du gouvernement britannique. "
Un porte-parole du DFID, a déclaré M. Duncan, qui s'exprimait lors d'une visite en Cisjordanie, avait simplement reflété "la position constante du gouvernement que les colonies sont illégales et constituent un obstacle à la paix".
La coalition [Libéraux – Conservateurs] « est engagée dans une résolution du conflit israélo-palestinien » sui implique un « Etat palestinien souverain et viable vivant en paix à côté d’un Israël en sécurité, sur la base des frontières de 1967, » a déclaré le prote parole du DFID.
“La vidéo avait pour but de mettre en lumière le travail du DFID pour soulager la pauvreté des territoires palestiniens occupés, ainsi que certains défis essentiels qu’affronte le peuple palestinien. Malheureusement, certains de ses éléments ont été mal interprétés et M. Duncan a demandé qu’elle soit retirée. »
Le porte parole a refusé de préciser en quoi ou par qui la video a été “mal interprétée.”
On rapporte que le ministère des affaires étrangères  était mécontent de la « tonalité » du vocabulaire employé par M. Duncan.

Libellés : , , , ,

posted by Djazaïri at 10:26 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette