mardi, juin 07, 2011

Bookmark and Share

Le camouflet des Etats Unis à leur vassal Français

La France s'est trouvée à la pointe des efforts diplomatiques pour obtenir une résolution onusienne contre le régime libyen, au nom de la "protection des civils." Elle se trouve aussi à la pointe des dites opérations de protection qui comprennent l'envoi de conseillers militaires auprès des rebelles, et le bombardement de sites militaires, administratifs et autres.
Tout récemment, la France et la Grande Bretagne ont même décidé de faire intervenir des hélicoptères de combat. Il s'agit en réalité d'engins d'attaque dont l'usage militaire recouvre généralement, comme le suggère leur classification, des missions de type offensif.

Ce succès diplomatique de MM. Juppé et Sarkozy, en attendant l'éventuel succès militaire et politique, semble être monté à la tête du gouvernement qui considère maintenant que la France peut jouer à nouveau dans la cour des grands en prenant l'initiative de proposer la tenue à Paris d'une conférence pour la paix au Proche Orient.

Or ce projet vient de subir la critique, non pas d'un ennemi de la France (par exemple un pays qui désapprouverait l'intervention en Libye) mais de Mme Clinton, secrétaire d'Etat des Etats Unis.
LCI rend sans doute un peu mieux compte du camouflet que viennent d'infliger les Etats Unis à la diplomatie française, et titre:

Proche-Orient : Clinton douche la conférence de Juppé

 Mais Mme Clinton a agi sur ordre d'un autre ami de la France si on en croit ce qu'on peut lire dans le Yediot Aharonot:.
Le vice ministre des affaires étrangères Daniel Ayalon a rencontré son homologue US Robert Burns et lui a dit qu'il n'y avait pas d'alternative à des "négociations conduites par les Etats Unis". Il a expliqué que les USA sont le plus important partenaire impliqué dans le processus de paix. Des officiels du gouvernement expliquent que c'est le signe d'un blocage de l'initiative française."
. 
Israël penche pour le rejet de la proposition française d'accueillir un sommet pour la paix alors que Israéliens et Palestiniens négocient la reprise de discussions à Washington, ont déclaré lundi des responsables gouvernementaux au Yediot. 
La décision de rejet de la conférence de Paris a donc été prise à Tel Aviv et notifiée par Washington. Et vous aurez noté que Palestiniens et sionistes négocient actuellement la reprise de discussions alors qu'ion s'attendrait à ce qu'ils discutent de la reprise de négociations! 
Dans le rôle qui est le sien dans l'offensive contre le régime de Tripoli, la France n'a fait en définitive que signer (du sang des Libyens et des migrants naufragés) son acte de sujétion à Washington. 

Libellés : , , ,

posted by Djazaïri at 2:17 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette