lundi, juin 06, 2011

Bookmark and Share

Coldplay recule devant le lobby sioniste

Je vous annonçais l'autre jour que le groupe anglais de musique pop Coldplay avait mis un lien sur sa page Facebook vers un vidéoclip en faveur de la cause palestinienne.Ce clip, Freedom for Palestine, enregistré par des artistes que Colplay présentait comme des "amis" vient en effet illustrer et promouvoir un "single" dont les bénéfices des ventes doivent aller à des actions de type humanitaire.
Le Yediot Aharonot qui annonçait la parution de ce lien sur la page Facebook du groupe est également le journal qui en annonce la suppression

Ce quotidien sioniste pose ingénument la question: "Coldplay bat-il en retraite?" [Coldplay in retreat?] J'écris ingénument parce que si on lit un peu attentivement l'article, on comprend que:

1) la parution du lien sur la page Facebook de Coldplay a provoqué une véritable "commotion" (devinez chez qui)
2) ce même lien a suscité de nombreux commentaires en provenance des deux camps (ceux qui sont pour la liberté de la Palestine et ceux qui sont pour l'occupation coloniale sioniste).
3) qu'il "semblerait que le groupe a décidé de s'épargner d'autres implications politiques"
Pourtant, c'est sans donner d'explication que le groupe a retiré le lien vers cette vidéo capable de provoquer la "commotion."
L'explication est à mon avis assez simple: Coldplay a vite été rappelé à l'ordre et on a dû dire quelque chose de ce genre aux membres du groupe: "c'est bien joli de faire la promo d'un clip qui soutient le terrorisme, mais alors qui fera la promo de votre nouveau disque, disons, aux Etats Unis? Et puis ne craignez-vous pas que la critique musicale, oui, dans ces mêmes Etats Unis, trouve particulièrement déplacé ce genre d'engagement?"

C'est ce qu'on appelle ingénument éviter "d'autres implications politiques."


Libellés : ,

posted by Djazaïri at 10:35 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette