vendredi, mars 25, 2011

Bookmark and Share

Bernard-Henri Lévy, VRP d'al Qaïda au Maghreb, Sarkozy bras armé de (feu) Ben Laden

Pendant que la presse française qui est « libre » comme chacun sait gaspille des milliers de litres d'encre dans le cadre de l'effort de guerre contre la Libye, un certain nombre d'informations qui apparaissaient dans des organes de presse à la notoriété assez restreinte notamment en Grande Bretagneaux Etats Unis commencent à apparaître dans la presse grand public.

Pas en France ? Non, pas en France, du moins pas encore vu que le sieur Bernard-Botul-Henri Lévy siège au conseil de surveillance d'Arte, et dans des instances du même genre dans les quotidiens Libération et Le Monde.
Je vous évoquais sur ce blog les liens allégués entre ce qu'on appelle al Qaïda (une entreprise saoudo-sioniste de destruction du monde arabo-musulman) et les rebelles Libyens au nom desquels la France, la Grande Bretagne et les Etats Unis (entre autres) déversent des tonnes de technologie sur les têtes libyennes. Oui, de la technologie guerrière, car cette dernière est en train de devenir le créneau de spécialisation de l'Occident.
Ces informations sont maintenant relayées par un journal italien repris par le Daily Telegraph de Londres. Et cette fois, aux sources indirectes évoquées précédemment, s'ajoute le témoignage d'un des dirigeants de la rébellion libyenne qualifiée hâtivement de démocratique par qui nous savons : le crétin chevelu et aux chemises ouvertes et Sarkoléon.
Si on lit avec un minimum d'attention cet article, on comprendra les risques énormes encourus par l'Afrique sahélienne et le Maghreb du fait de cette intervention occidentale. Je pense que c'est un danger mortel, surtout pour l'Algérie, et je pèse mes mots.

Abdel-Hakim al-Hasidi, le chef rebelle Libyen, a déclaré que des djihadistes qui avaient combattu contre les troupes alliées en Irak sont sur les lignes de front de la bataille contre le régime de Mouammar Kadhafi

par Praveen Swami, Nick Squires et Duncan Gardham, The Daily telegraph (UK) 25 mars 2011 traduit de l'anglais par Djazaïri

 
Dans un entretien accordé au journal italien Il Sole, M. al-Hasidi a admis avoir recruté environ 25 hommes dans la région de Derna en Libye orientale pour lutter contre les troupes de la coalition en Irak. Certains d'entre eux, a-t-il dit, sont aujourd'hui sur la ligne de front à Adjabiya.
M. al-Hasidi a insisté pour dire que ses combattants "sont des patriotes et de bons musulmans, pas des terroristes, » avant d'ajouter que les « membres d'al Qaïda sont aussi de bons Musulmans et luttent contre l'envahisseur. »

Ses révélations surviennent au moment même où Idriss Deby Itno, le président du Tchad, a affirmé que al Qaïda avait réussi à piller des arsenaux dans la zone libyenne rebelle et pris des armes, « dont des missiles sol-air, qu'ils ont ensuite envoyées clandestinement dans leurs sanctuaires. »
M. al-Hasidi a admis avoir par le passé combattu contre "l'invasion étrangère" en Afghanistan avant d'être capturé en 2002 à Peshawar au Pakistan. » Il avait ensuite été livré aux Etats Unis
Des sources gouvernementales aux Etats Unis et au Royaume Uni indiquent que M. al-Hasidi appartenait au Libyen Islamic Fighting Group ou LIFG qui a tué des dizaines de soldats Libyens dans des attaques de guérilla dans les secteurs de Derna et Benghazi en 1995 et 1996.
Même si le LIFG ne fait pas partie de l'organisation al Qaida ; l'académie militaire de West Point aux Etats Unis a signalé que tous deux entretenaient une « relation de coopération de plus en plus étroite. » Des documents saisis en 2007 par les forces alliées dans la ville de Sinjar ont montré que les membres du LIFG étaient la seconde plus importante cohorte de combattants étrangers en Irak après les Saoudiens.

Au début de ce mois, al Qaïda a lancé un appel à ses partisans pour qu'ils épaulent la rébellion libyenne qui, selon elle, permettrait l'imposition du « règne de l'Islam  dans le pays.
Les islamistes Britanniques ont soutenu aussi la rébellion et l'ancien chef de l'organisation interdite al-Muhajiroun a proclamé que l'appel à « l'islam, à la sharia et au djihad venu de Libye avait « ébranlé les ennemis de l'Islam et les Musulmans bien plus que le tsunami qu'Allah a envoyé contre leurs amis, les Japonais. »

Libellés : , , , , ,

posted by Djazaïri at 9:04 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette