lundi, septembre 14, 2009

Bookmark and Share

Affaire close: on peut rire de tout, pourvu que ce soit des Arabes.

Non, je ne vais pas mettre en ligne la séquence vidéo où on voit et entend M. Brice Hortefeux tenir les propos que l'on sait sur les Maghrébins.

Tous les commentateurs, ou peu s'en faut, s'accordent à dédouaner les propos de M. Hortefeux de tout véritable racisme. Si SOS Racisme se dit bien consternée par les propos du ministre et menace de "suspendre sa participation à la commission jeunes-police," point de condamnation formelle des propos. Ce que SOS Racisme sait pourtant faire à l'occasion.

De toutes façons, nous dit la LICRA qui s'y connaît en matière d'Arabes, l'affaire est close. Qu'on se le dise.

Non, je vais seulement vous parler de ce que M. Hortefeux n'a pas dit. Vous notez dans la séquence filmée la présence de M. Jean-François Copé, un aspirant présidentiable, qui est d'ailleurs celui qui oriente la conversation sur l'ethnicité en parlant des Auvergnats (et M. Hortefeux est Auvergnat).

Maintenant, demandons-nous si M. Copé aurait été aussi hilare si quelqu'un avait dit, parlant de lui:

- Il est juif, c'est un drame, c'est un drame

où si, parlant toujours de lui, la conversation avait pris ce tour:

Une participante : "Il est catholique, il mange du cochon et il met la radio pendant shabbat".

Brice Hortefeux : "Ah mais ça ne va pas du tout, alors, il ne correspond pas du tout au prototype, alors. C'est pas du tout ça."
Une participante : C'est notre petit Juif.

Brice Hortefeux : "Bon, tant mieux. Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes. Allez, bon courage…"

Je ne sais pas non plus si, comme le veut la LICRA, l'affaire serait close. A mon avis, M. Hortefeux aurait déjà giclé de son fauteuil ministériel.

Libellés : , , , , ,

posted by Djazaïri at 12:53 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette