samedi, janvier 10, 2009

Bookmark and Share

Les terroristes sionistes reconnaissent officiellement qu’aucune menace ne provenait de l’école bombardée à Jabaliya dans la bande de Gaza

Dans une première version, les terroristes sionistes affirmaient que l'école de l'ONU à Jabaliya avait été bombardée parce que des tirs avaient été déclenchés de cette école ou à proximité et même qu'elle dissimulait un arsenal.

Maintenant ils concèdent qu'aucune menace pour eux n'émanait de ce secteur et affirment l'avoir bombardée par erreur.

Erreurs dont ils sont étrangement coutumiers et dont il serait bien qu'elles fassent l'objet d'un procès devant une juridiction internationale.

ONU : des officiers Israéliens admettent qu'il n'y a pas eu de tirs depuis l'école qui a été bombardée

Par Barak Ravid et Akiva Eldar, correspondants de Haaretz (Sionistan), 10 janvier 2009 traduit de l'anglais par Djazaïri

Les Nations Unies affirment que des officiers de l'armée israélienne ont admis qu'aucun tir palestinien n'a été effectué depuis l'intérieur de l'école de l'UNRWA à Gaza qui a été bombardée par un tank de l'armée israélienne.
Des dizaines de palestiniens ont été tués par ce bombardement.
De plus, l'UNRWA a annoncé jeudi qu'elle cesserait ses activités dans la bande de Gaza en raison de la mort d'un collaborateur de l'UNRWA, victime d'un bombardement israélien ce jeudi matin pendant la pause humanitaire. Chris Gunness, porte parole de l'UNRWA a déclaré à Haaretz que l'armée israélienne avait reconnu ses torts.
« Au cours d'une séance d'information à l'intention de diplomates étrangers, des officiers supérieurs [de l'armée israélienne] ont admis que le bombardement auquel l'armée israélienne répliquait à Jabalya ne provenait pas de l'école, » a déclaré Gunness. « L'armée israélienne a reconnu que l'attaque contre le site onusien était non intentionnelle. »

Il a observé que tous les films rendus publics par l'armée israélienne et où l'on voit des militants tirer depuis l'intérieur de l'école datent de 2007 et non du moment de l'incident lui-même.

« Ce ne sont pas des images récentes, » explique Gunness. « En 2007, nous avions abandonné ce site et c'est seulement par la suite que des militants s'en étaient emparés. »
L'UNRWA exige maintenant une enquête objective afin de dire si le bombardement de l'école constitue une violation du droit humanitaire international et, si c'est le cas, que les responsables soient jugés.
L'ONU a annoncé jeudi qu'un Palestinien qui travaillait pour l'UNRWA avait été tué par un obus de blindé israélien alors qu'il conduisait un camion chargé d'aide humanitaire au point de passage frontalier d'Erez. L'organisation affirme que le camion avait des insignes distinctifs de l'ONU bien visibles et que l'incident avait eu lieu pendant la pause humanitaire mise en place pour permettre aux habitants de Gaza de s'approvisionner.


posted by Djazaïri at 12:42 PM

1 Comments:

Anonymous Anonyme said...

les chiens sionistes assoiffés de sang martyr arabe ont fait plus de 1000 morts a ce jour
la lacheté des Européens les empeche de publier les vrais chiffres!

comme les pertes de l' entité sioniste qui dépassent les 110 morts.
la Tsahal elle ne donne pas les vrais chiffres pour ne pas casser le moral

nos valeureux Djounouds leur font payer le prix du sang et des larmes!!

10 janvier 2009 à 14:01  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette