mardi, octobre 23, 2012

Bookmark and Share

L'armée turque va-t-elle bombarder les "rebelles" syriens?


Quand un obus venu de Syrie s’abat en Turquie, la presse est prompte à le signaler, d’autant que le gouvernement turc a décidé de riposter à tout bombardement syrien sur son territoire.
Ce qui n’est pourtant pas le cas du dernier obus tiré depuis la Syrie qui vient de toucher un centre de soins médicaux. 
Istanbul, Hürriyet (Turquie) 23 octobre 2012
 
Un obus anti-aérien tiré depuis le territoire syrien a touché aujourd’hui un dispensaire dans la province méridionale de Hatay, rapporte le journal Hürriyet.
On ignore toujours si l’obus a été tiré par l’armée syrienne ou par les forces d’opposition.
Il n’a été fait état d’aucune victime dans cet incident.
Comme l’Armée Syrienne Libre ou les autres composantes de l’opposition armée ne disposent pas encore d’avions ou d’hélicoptères, la logique voudrait que cet obus de DCA ait été tiré par ces forces d’opposition contre un aéronef de l’armée syrienne.

L’artillerie de l’armée gouvernementale syrienne a une dotation en matériel qui lui permet d’utiliser tous ses équipements de manière adéquate en fonction des contraintes du terrain, et on peut dire que, compte tenu de sa puissance de feu, elle en a fait en réalité un usage modéré.

Si le chef du gouvernement turc, Recep Tayyip Erdogan est logique, il devrait donc demander à son armée d’exercer des représailles contre les opposants Syriens qu’il s’obstine à héberger, à encourager et à armer.

Libellés : , , , ,

posted by Djazaïri at 1:50 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette