mardi, décembre 30, 2008

Bookmark and Share

Ca y est, je suis un "Juste parmi les Nations"

Mon ami, le conseilleur au nom de la hasbara, la propagande du Peuple Elu m'écrit ce qui suit sur un ton péremptoire en me souhaitant l'ineffable bonheur d'être effacé, comme ses congénères effacent actuellement des centaines de Palestiniens.
Ouvrons les guillemets et tremblons :


"lis bien ça pauvre con avant d'effacer,comme tu seras effacé un jour sale menteur

"Al Jazzera interviewe longuement des médecins à l’hôpital Shifa, devant des patients en état critique. Information ou propagande ? A-t-on jamais vu une caméra avoir l’impudeur de franchir le seuil de la salle de traitement d’un hôpital israélien après un attentat collectif arabe ?

L’un de vous a-t-il vu à la télévision l’intérieur d’un hôpital indien, géorgien ? Les corps déchiquetés, en long, en large et en détail, des victimes des attentats de Bombai ou de celles de la guerre à Tbilissi ?

Non, bien entendu, car les nations civilisées ne font pas la guerre avec les images de leurs blessés et de leurs morts, elles protègent, au contraire et à tout prix, la souffrance des premiers et la dignité des seconds

CE QUE CEUX DE TON ESPECE DE MERDE FONT EN PERMANENCE"

Si je résume, dans les pays civilisés, dont l'entité sioniste fait partie, en atteste qui se passe en Palestine et à Gaza tout particulièrement, on ne photographie ni ne filme dans les chambres d'hôpitaux où des soins sont prodigués.

La preuve qu'il dit la vérité :


Non, celui là n'est pas un bon exemple. Il s'agit d'Israel Puterman, un militant opposé au mur de séparation qui montre la balle en caoutchouc qu'un tir de l'armée sioniste lui a plantée dans la jambe.

Ca, c'est un soldat sioniste qui sait maintenant ce que c'est que d'affronter autre chose que des gamins qui lancent des cailloux.




Un autre terroriste sioniste blessé.




Un enfant sioniste blessé qui reçoit la visite du chef terroriste Olmert. Cet enfant a été victime de tirs palestiniens sur Askelon. Une victime innocente en raison du refus constant de ses gouvernants de négocier sérieusement avec les Palestiniens.
Notez que cette photo ne devait pas être publiée...

Les sionistes montrent cependant peu d'images prises dans les hôpitaux. Ils leur préfèrent les images d'évacuation de blessés.
Pourquoi?
Simplement pour épargner un choc psychologique à l'opinion sioniste et parce que la censure militaire fonctionne bien. Et d'autre part parce qu'ils ont en réalité peu de morts ou blessés civils.
Et que leurs hôpitaux s'apparentent moins à des morgues que ceux de Gaza.


Si j'ai tout bon, mon ami le sioniste va sûrement me considérer comme un "Juste parmi les Nations."

posted by Djazaïri at 8:50 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette