mercredi, novembre 16, 2011

Bookmark and Share

L'actrice anglaise Vanessa Redgrave et la Palestine, une longue histoire occultée


En France, comme nous le savons, la presse est libre de nous relater ce qui se passe de par le monde, sans omettre quoi que ce soit d’important et sans en rajouter, bien sûr.
C’est la théorie du moins comme on a pu le voir pas plus tard qu’hier.

Par exemple, nos journaux nous parlent de l’hommage rendu à l’actrice anglaise Vanessa Redgrave par l’Académie [américaine] des Oscars.
Vanessa Redgrave

Vanessa Redgrave est la fille de l’acteur Michael Redgrave qui tenait le rôle principal dans le fameux film d’Alfred Hitchcock, «Une femme disparaît.»

Le Nouvel Observateur fait dans l’extrême sobriété pour rendre compte de cet hommage. Pure People titre sur Meryl Streep, particulièrement délurée lors ce la cérémonie qui se déroulait en l’absence de l’intéressée que ses obligations retenaient en Angleterre.

 Métro (Canada) nous rappelle cependant que Vanessa Redgrave est non seulement une grande actrice, mais aussi une personne engagée politiquement à gauche :
Plus de 30 ans après qu'elle eut choqué Hollywood avec un discours à forte teneur politique au moment de recevoir l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour «Julia», Mme Redgrave a été l'objet du premier hommage rendu en Europe à un acteur par l'association professionnelle qui s'occupe de l'organisation des Oscars.
Metro a au moins le mérite ce nous signaler cet engagement politique de la comédienne Britannique. Sans rien nous dire sur la teneur de ce discours.

Pour en savoir un peu plus, il faut lire la presse sioniste, en l’espèce Haaretz qui rend compte du discours d’acceptation prononcé il y a trente ans par Mme Redgrave :
L’actrice âgée de 74 ans a été nominée pour six Oscars et avait obtenu l’Academy Award (Oscar) en 1977 pour un second rôle de militante antinazie dans le film « Julia ».

Dans son discours d’acceptation, elle avait félicité l’académie pour ne pas avoir cédé devant les « voyous sionistes » qui s’opposaient à sa nomination en raison de son soutien à la cause palestinienne.
Parce que Vanessa Redgrave est engagée depuis longtemps pour la Palestine, un engagement public comme celui de bien d’aitres personnes plus ou moins connues mais que la presse se garde de nous faire connaître.

Libellés : , ,

posted by Djazaïri at 10:46 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette