dimanche, décembre 10, 2006

Bookmark and Share

Une leçon d'éthique venue d'Afghanistan

Comme on le sait, du point de vue des USA tout se résume bien souvent à une affaire d'argent. L'argent est supposé régler bien des problèmes en Afghanistan aussi comme l'expose Mirwais Atal dans le Sunday Herald (journal britannique).
Ce n'est pas tout à fait faux. Mais l'argent peut-il emporter l'adhésion d'une population dont on a envahi le pays à coup de bombardements massifs et de raids sanglants?
C'est ce que semblent penser les autorités américaines qui ont imaginé se gagner les "coeurs et les esprits" des Afghans en distribuant à foison des billets verts.

"Quand, dans la province de Ghazni, au sud de l'Afghanistan, les soldats US ont donné de l'argent aux responsables villageois, ils devaient penser être en train de se faire des amis. L'argent, destiné à construire des ponts, des puits, des réseaux d'eau potable ou d'irrigation et autres infrastructures, était supposé convaincre les populations locales que la présence étrangère serait profitable pour leur pays en général et pour elles en particulier".

Cette distribution d'argent effectuée au mois d'octobre était le pendant psychologique d'une offensive lancée mi-septembre conjointement par la coalition occidentale et ce qu'on appelle pompeusement l'Armée Nationale Afghane. Offensive qui répondait au doux nom de "Operation Mountain Fury" [fureur de la montagne].
Le hic, c'est que la vénalité ne semble pas être la caractéristique première des villageois Afghans puisque :

"Le seul problème a été que les ressources destinées à combattre l'influence des Talibans en sont venues à servir exactement au contraire. Des habitants de divers endroits du district d'Andar ont dit depuis que dès que les troupes de la coalition avaient quitté leurs villages, l'argent s'est retrouvé dans les coffres des talibans pour financer le Djihad contre les étrangers."

Abdul Djalil, responsable d'un village d'Andar déclare en effet que :

"L'argent américain est impur selon l'Islam. Nous ne pouvions pas l'utiliser pour améliorer nos conditions de vie, alors nous avons décidé de le donner aux talibans. Ce que nous pouvions faire de mieux avec cet argent était d'aider les talibans à continuer le Djihad."

Dans un village de Lashko, les soldats US avaient donné 50 000 Afghani (1000$) pour un projet de construction. Le soir même, les Talibans étaient venus au village et avaient demandé aux villageois ce qu'ils comptaient faire de cette somme. Les villageois leur répondirent que :

"la décision leur revenait. Ils ont pris l'argent et sont partis."

Quelques jour plus tard, questionnés par les soldats US sur ce qu'ils avaient fait de l'argent, les villageois leur expliquèrent que les Talibans le leur avaient pris de force

"Les soldats étaient mécontents et nous ont menacé de ne pas nous aider contre les talibans".

Ce qu'on découvre dans l'article est non seulement que les villageois n'ont pas besoin d'être aidés contre les Talibans mais qu'ils soutiennent ces derniers qui les défendent face au banditisme organisé, à la brutalité des troupes gouvernementales et à la corruption de l'administration. Et qu'en réalité les Talibans sont en train d'instaurer un Etat parallèle qui a bien plus de prise sur la réalité que l'Etat "officiel" mis en place par les USA et leurs associés de l'OTAN.
La situation en Afghanistan semble, de fait, particulièrement dégradée pour l'OTAN, non seulement du point de vue militaire mais également du point de vue politique. Pour l'heure, tout ceci est minimisé par la communication officielle, le réveil n'en sera que plus brutal...

posted by Djazaïri at 4:14 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette