samedi, août 26, 2006

Bookmark and Share

Encore une insulte à Rabbi Jacob

Je n'ose pas imaginer le déchaînement de la presse si l'UOIF ou le collège des muftis d'Al-Azhar avaient tenus ces propos. Quand je pense au sort qui a été fait à Tariq Ramadan parce qu'il avait indiqué souhaiter un moratoire sur l'application de la peine capitale dans les pays musulmans!
Ici nous avons des rabbins, et apparemment il ne s'agit pas d'un groupuscule, qui disent tranquillement que leur morale juive autorise à tuer des femmes et des enfants si cela permetd'épargner la vie d'un soldat juif. Le Conseil Rabbinique d'Amérique (RCA) déclare regrouper un millier de rabbins et participer à toutes sortes d'institutions judéo-sionistes. C'est donc une organisation qui a pignon sur rue et non une petite bande de rabbins déjantés et illuminés (où plutôt si, ils sont illuminés mais pas marginaux).
v
Des rabbins des USA conseillent un changement du code de conduite de l'armée israélienne
MATTHEW WAGNER, THE JERUSALEM POST, 21 août 2006, traduit de l'anglais par Djazaïri

Le Conseil Rabbinique d'Amérique (RCA : Rabbinical Council of America) a appelé Israël à réévaluer ses règles d'engagement militaire à la lumière "du recours sans scrupules par le Hezbollah à des civils, des hôpitaux, des ambulances, des mosquées etc. comme boucliers humains, chair à canon et armes de la guerre asymétrique."

Le RCA a fait cette déclaration au terme d'une mission de solidarité de trois jours la semaine dernière en association avec Emunah, l'organisation féminine moderne orthodoxe, mission au cours de laquelle une délégation de rabbins s'est rendue au nord et au sud [de la Palestine occupée], pour rendre visite à des blessés et se faire une idée des dégâts causés par la guerre.
Le rabbin Basil Herring, vice-président exécutif de RCA a indiqué que la déclaration n'était pas une décision halachique [acte à caractère juridique] mais reflétait "notre compréhension des valeurs traditionnelles juives."
Herring constate que selon des reportages et des entretiens avec des soldats blessés et des médecins, il apparaît que l'armée israélienne a fait, en dehors de toutes considérations morales, courir des risques inutiles à ses soldats.
Comme tous les Juifs, nous en tant que membres du RCA avons toujours admiré le code moral sans égal des forces armées israéliennes au cours du combat, notamment la sensibilité envers les souffrances des civils et autres innocents qui se retrouvent mêlés à la guerre" explique la déclaration du RCA. "Aujourd'hui toutefois, il n'est guère besoin de discuter de la réponse à apporter à un ennemi tel que le Hezbollah."
Selon Herring, les nouvelles réalités militaires du combat contre un ennemi qui utilise ses propres civils comme des boucliers humains exigent une redéfinition de l'éthique du combat de l'armée israélienne.
"Notre sensibilité traditionnelle nous dit qu'il est injuste de risquer les vies de nos soldats pour diminuer le nombre de victimes civiles dans l'autre camp," a-t-il expliqué.
Pendant son séjour, la délégation du RCA a alloué des dizaines de milliers de dollars à des soupes populaires et à des hôpitaux. Les rabbins membres de la délégation disent prévoir de rentrer aux USA afin de lever des fonds supplémentaires pour les victimes israéliennes des combats.
La critique modérée des principes moraux de l'armée israélienne a trouvé un écho chez Shmuel Eliyahu, rabbin à Safed et Tzefania Drori, rabbin à Kiryat Shmona. Mais ces deux rabbins n'ont pas éprouvé les mêmes inhibitions que les rabbins des USA qui, en tant que Juifs de la diaspora, sont peu à l'aise dans la critique des politiques d'Israël.
"C'est en raison de notre morale militaire corrompue, qui nous dit que nos soldats doivent mettre leurs vie en péril pour protéger les civils ennemis, que nous avons perdu la guerre," a déclaré Eliyahu.
"Les anti-sémites veulent que nous recourions à la morale chrétienne tandis que nos ennemis agissent comme des barbares" explique Drori qui accuse l'armée israélienne d'avoir adoptée comme sienne la "morale chrétienne."
Trois semaines auparavant, le rabbin Dov Lior affirmait au nom du Conseil rabbinique des colonies que "quand nos ennemis tiennent un bébé d'une main et nous tirent dessus de l'autre, ou que quand des missiles visent expressément des populations civiles en Israël; au mépris flagrant des critères moraux, nous sommes obligés d'agir en accord avec la morale juive qui stipule que celui "qui se lève pour te tuer, lève-toi et tue le en premier."
"Il n'y a pas d'innocents en temps de guerre," poursuit-il. "On doit combattre une cité belliqueuse jusqu'à sa prise. Tout ce qui est moralité chrétienne affaiblit le moral de notre armée et de notre nation et coûte la vie à nos soldats et concitoyens."

posted by Djazaïri at 3:12 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette