samedi, juillet 29, 2006

Bookmark and Share

Désinformation sioniste (ter)

Si vous animez un forum ou un site web qui aurait quelques penchants défavorables à l'entité sioniste, ne vous étonnez pas de recevoir des commentaires de visiteurs très partisans de cette même entité. Ne vous étonnez-pas parce que ça fait partie du plan media de l'entité sioniste. Un peu partout dans le monde, de zélés sionistes, souvent alertés par un logiciel idoine (lire ci-dessous) se mettent à leurs claviers pour rééquilibrer une vision médiatique qui ferait la part trop belle à ce qu'endurent les Libanais et minimiserait les souffrance subies par les sionistes.
Ces gens ne comprennent pas que tôt ou tard leurs mensonges seront éventés et que la vérité fera son chemin et ce, quels que soient les argumentaires, même les mieux élaborés qu'ils utiliseront. Un crime reste un crime même si on l'affuble d'un nom plus flatteur, un vol reste un vol même si le voleur, avec le temps, a fini par croire et à faire croire que le bien volé lui appartenait légitimement.
Les sionistes le savent au fond d'eux-mêmes, d'où leur déchaînement régulier de haine et de sauvagerie.

Israël épaulée par une armée de cyber-soldats
Par Yonit Farago à Jérusalem
The Times (UK), 28 juillet 2006 Traduit de l'anglais par Djazaïri
n


Pendant qu'Israël combat le Hezbollah avec des tanks et des avions, ses partisans font campagne sur internet.
v
Le gouvernement israélien a exercé son influence sur les efforts que font ses partisans pour contrer ce qu'il croit être une vision biaisée et une vague de propagande pro-arabe. Le ministère des affaires étrangères a ordonné à des diplomates stagiaires de pister les sites web et les salons de discussion de sorte à ce que des réseaux d'organisations américaines et européennes et leurs centaines de milliers d'adhérents puissent y déposer des messages de soutien [à l'entité sioniste].
n
La semaine dernière, environ 5000 membres de la WUIS [Union Mondiale des Etudiants Juifs] ont téléchargé Mégaphone, un logiciel spécial qui les alerte au sujet des salons de discussion anti-israéliens et sur les sondages sur le web de manière à leur permettre d'apporter la contradiction. A Jérusalem, une équipe d'étudiants passe la toile au peigne fin dans toutes sortes de langues pour marquer les sites de manière à ce que les membres puissent influer sur une enquête d'opinion ou le cours d'un débat.
Jonny Cline, du groupe international d'étudiants, dit que les étudiants Juifs, les organisations de jeunes avec leur connaissance de l'univers du web étaient idéalement placés four présenter l'autre vision dans le débat.

"Nous disons à ces personnes que si Israël reçoit des coups, ne l'ignorez pas, agissez," explique Cline. "Voter dans une enquête comme celles de CNN prend seulement quelques secondes, mais si des milliers de personnes y participent, le résultat en sera changé. Ce qui est vital, c'est que la vision du conflit à l'international soit équilibrée."
A Jérusalem, Doron Barkat, 29 ans, passe de longues nuits à surfer sur le web pour essayer de faire pencher les débats vers le point de vue d'Israël. "Quand je vois des sondages pour ou contre Israël, j'envoie un courriel à une mailing liste pour que les destinataires votent pour Israël," dit-il. Il est possible qu'au bout d'un quart d'heure on ait 400 votes pour Israël.
"C'est une grande source de satisfaction. Il existe aussi des forums de discussion entre Libanais et israéliens."

Le ministère israélien des affaires étrangères doit éviter toute implication directe dans cette campagne mais il est en contact avec les organisations juives internationales et les groupes chrétiens évangéliques à qui il distribue des packs d'information sur internet.
Pour Amir Gissin, directeur des relations publiques au ministère des affaires étrangères, "Internet est devenu un instrument de premier plan pour l'information et la formation de la vision du monde de millions de personnes. Notre problème est que les media étrangers montrent les souffrances des Libanais mais pas celles des Israéliens. Nous court-circuitons ce filtre en diffusant des images qui montrent comment les Israéliens du nord souffrent des attaques de roquettes Katyusha."

b

posted by Djazaïri at 12:38 AM

18 Comments:

Anonymous Xavier said...

J'aime bien votre blog, il est révélateur de l'extrême opposé au sionisme qui, comme le sionisme, est à la fois ridicule et dangereux.

Bref, je vous ferez remarquer deux choses :
1) Cet article "pro-arabe" (comme nous sommes dans les simplifications...), disons plus justement, en défaveur de la stratégie israélienne, cet article est anglais, donc occidental. Dans vos autres articles vous dénoncez le pro-israéliannisme des médias occidentaux. Or celui "nage à contre-courant" et vous ne le faites même pas remarquer, c'est un élément qui montre que, oui, la presse anglaise est équilibrée. C'est d'ailleurs l'immense mérite de la presse anglaise face à la française, c'est qu'elle est rarement d'accord et la plupart des points de vue, même ceux qui choquent, sont donnés.

2) À propos de votre introduction. Je suis d'accord avec vous, ils pensent détenir la vérité, souvent ils sont de mauvaises fois, un certain nombre de fois (de rarement à très souvent), ils inventent des choses en leur faveur, ils manipulent, ils déchaînent aussi leur violence soit parce qu'on au fond d'eux-même ils savent qu'ils ont tort, soit parce que ceux qui subissent les violences refusent d'accepter le fait qu'ils ont tort.

Voilà, cela convient parfaitement aux extrêmistes sionistes, nous sommes d'accord. Seulement, vous comprendrez bien que cette définition convient tout aussi parfaitement au Hezbollah, au Hamas et à ceux qui les soutiennent où qui ont les mêmes idées, la même logique.

Cela étant dit, pour ne pas me faire agresser, vous conviendrez que je ne prend position ni pour vous, ni pour eux, je dis simplement :
Vous (extrêmistes juif, arabes, lapons, français, végétariens, etc etc, tous les extrêmistes) pensez tous détenir la vérité, souvent vous êtes de mauvaise fois, un certain nombre de fois (de rarement à très souvent), vous inventez des choses en votre faveur (ou relayez des mensonges...), vous manipulez, vous déchaînez aussi votre violence soit parce qu'on au fond de vous-même vous savez que vous avez tort, soit parce que ceux qui subissent les violences refusent d'accepter le fait qu'ils ont tort.

En espérant vous avoir faire comprendre une chose très simple :
il y a des vérités, personnes ne peut prétendre Savoir et que, souvent, l'extrêmisme, l'entêtement et la surdité plus le manque d'efforts de compréhension sont des choses nuisibles à tout le monde, dont à ceux qui pensent Savoir et détenir La Vérité, l'Unique.

29 juillet 2006 à 11:33  
Blogger Djazaïri said...

Le problème face à une injustice n'est pas d'avoir une position équilibrée, qui se situerait à égale distance théoriquement du criminel et de la victime. Se tenir dans cette position revient en réalité à prendre le parti du criminel.
C'est tout simple.

L'article en question n'est pas pro arabe comme vous le dites puisqu'à aucun moment il ne dénonce les manipulations du régime sioniste. Relativement aux objectifs de la manip sioniste il se contente de répercuter le discours d'un cadre du ministère sioniste des affaires étrangères et celui des petites mains qui font le boulot au quotidien.
Mais il est vrai que pour certains, tout ce qui ne prend pas le parti de l'entreprise sioniste est pro arabe.
Le prosionisme des média occidentaux est patent. Un dernier exemple tout frais. J'ai acheté ce matin le quotidien "Le Progrès" (Lyon). Un article assez long est illustré de propos de terroristes sionistes revenant de Bint Jbaïl. Aucune mention dans l'article du fait que les propos des terroristes sionistes sont soumis à la censure militaire. Aucune indication non plus des conditions dans lesquelles ces propos ont été recueillis. Ce n'est qu'un exemple, somme toute mineur, parmi d'autres.
Pour finir, que je sache, le Hezbollah n'a jamais ossupé, ni prétendu occuper la moindre parcelle de la Palestine. L'entité sioniste occupe encore le secteur de Chebba au Liban, pratique depuis des années des incursions régulières au Liban (par mer, air et terre), entretient des réseaux terroristes dans ce pays. C'est au cours d'une de ces incursions d'ailleurs que deux gangsters sionistes en uniforme ont été capturés, et non enlevés et encore moins kidnappés comme on peut le lire dans les journaux en France.

30 juillet 2006 à 17:19  
Anonymous Xavier said...

Attention, ne parlez surtout pas de justice ou d'injustice! La presse ce n'est pas une juridiction, la presse est censée informer et donner son opinion aux vues des arguments.

La presse anglaise est équilibrée non pas parce qu'elle trouve un"milieu entre victime et criminel", car il n'y a en effet pas de milieu étant donné qu'il n'y a pas victime et criminel mais criminel et criminel et victime et victime, si vous voyez ce que je veux dire. La presse anglaise est équilibrée car si on la prend dans sa globalité (en se limitant aux gros tirages), elle est foncièrement neutre car elle argumente pour l'un comme pour l'autre.

Au contraire, la presse française est véritablement pro-"arabe",mais le terme arabe est inadapté, disons précisément qu'elle est en faveur du Hamas et du hezbollah.

Jugez par vous mêmes de vos propos tout à fait révélateurs, ils vont dans ma logique!

«C'est au cours d'une de ces incursions d'ailleurs que deux gangsters sionistes en uniforme ont été capturés, et non enlevés et encore moins kidnappés comme on peut le lire dans les journaux en France.»
Vous avez raison en disant qu'ils ont été capturés, car ce sont des soldats et que le Hezbollah comme le Hamas ont fait ces actions dans le cadre d'opérations belliqueuses, des actions guerrières.

En revanche, le fait que la presse française mentionne ces évènements sous les termes de kidnapping et d'enlèvement fait perdre toute la nature militaire de cette action, toute sa raison, toute sa substance. Cette capture militaire devient donc un enlèvement civil, pour faire du chantage, avec ce vocabulaire, on ne peut pas imaginer une action militaire de la part d'Israël,or c'est ce que Tsahal a fait!

Alors que nous étions dans une situation légitime en quelque sorte car finalement Israël a accepté le début des hostilités initié par le Hamas puis par le Hezbollah, en France on voit les choses comme suit : Israël attaque sans avoir de prétexte fondé.

Donc, pour vous dire, ce changement de termes est tout à la faveur médiatique du Hamas et du Hezbollah. Si on disait un peu plus souvent en France que le Hezbollah et le Hamas prônent la destruction pure et simple d'Israël et que le martyr est un outil comme un autre, dont le martyr de la population, la France serait rangée du côté d'Israël.

Pour autant, je suis d'accord avec vous, il n'y a pas eu de paix, ce sont des frontières sous tension, il y avait certaines limites à ne pas franchir, sous peine de voir grimper les hostilités.

Ainsi Israël est aussi fautive, évidemment. Mais de là à dédouaner le Hamas ou le Hezbollah... franchement, ce serait malhonnête!


Cette région du monde est dans l'impasse, non pas pour des questions territoriales, non pas pour des questions religieuses, mais tout simplement à cause de la haine.

Voyez-vous, les gens savent vivre ensemble dans la tolérance et dans la paix, même s'ils n'ont pas les même confessions religieuses.

Les libanais sauraient vivre en paix avec les israéliens et réciproquement.

Seulement il se trouve que les dirigeants de chaque "camp" montent leur population contre une autre, ils leur apprennent à haïr.

J'aimerai d'ailleurs savoir votre opinion "finale", êtes-vous pour la paix, on désarme, on apprend à s'aimer, ou bien êtes-vous pour la paix à la radicale : on vire tous les israéliens? Comme les sionistes veulent virer tous les non-israéliens.

Si vous me dites que vous optez pour la première solution, alors permettez-moi de vous demander de faire un article qui démolirait l'action, les objectifs et les moyens utilisés par le Hamas ou le Hezbollah!
Si vous êtes pour la deuxième solution, alors tout se clarifirait, ce serait avouer que vous êtes un radical. Enfin, si vous êtes pour la troisième, je ne vous croirai pas!

Mais vous parlez d'une injustice, mais quelle injustice? (c'est une question sérieuse)

30 juillet 2006 à 19:44  
Blogger Djazaïri said...

Le problème face à une injustice n'est pas d'avoir une position équilibrée, qui se situerait à égale distance théoriquement du criminel et de la victime. Se tenir dans cette position revient en réalité à prendre le parti du criminel.
C'est tout simple.

L'article en question n'est pas pro arabe comme vous le dites puisqu'à aucun moment il ne dénonce les manipulations du régime sioniste. Relativement aux objectifs de la manip sioniste il se contente de répercuter le discours d'un cadre du ministère sioniste des affaires étrangères et celui des petites mains qui font le boulot au quotidien.
Mais il est vrai que pour certains, tout ce qui ne prend pas le parti de l'entreprise sioniste est pro arabe.
Le prosionisme des média occidentaux est patent. Un dernier exemple tout frais. J'ai acheté ce matin le quotidien "Le Progrès" (Lyon). Un article assez long est illustré de propos de terroristes sionistes revenant de Bint Jbaïl. Aucune mention dans l'article du fait que les propos des terroristes sionistes sont soumis à la censure militaire. Aucune indication non plus des conditions dans lesquelles ces propos ont été recueillis. Ce n'est qu'un exemple, somme toute mineur, parmi d'autres.
Pour finir, que je sache, le Hezbollah n'a jamais ossupé, ni prétendu occuper la moindre parcelle de la Palestine. L'entité sioniste occupe encore le secteur de Chebba au Liban, pratique depuis des années des incursions régulières au Liban (par mer, air et terre), entretient des réseaux terroristes dans ce pays. C'est au cours d'une de ces incursions d'ailleurs que deux gangsters sionistes en uniforme ont été capturés, et non enlevés et encore moins kidnappés comme on peut le lire dans les journaux en France.

30 juillet 2006 à 21:45  
Blogger Djazaïri said...

Si la presse n'a pas à se mêler de justice, ce n'est certes pas le cas des citoyens. Je ne suis pas journaliste, mais un simple citoyen qui croit en certaines choses dont la justice.
Les journaux ne sont pas neutres ni pro arabes comme vous l'affirmez, leur parti pris pro sioniste, souvent subtil il faut le reconnaître saute aux yeux.
La présentation de la capture des trois soldats (Shalit et les deux autres) présentée comme un enlèvement la renvoyait dans le cadre du droit commun, des délits et des crimes. Ce qui revient à qualifier de criminelles les organisations qui se sont emparées d'eux. Sur France 2, nous avions même eu droit à une note attendrissante sur le caractère encore adolescent du visage du terroriste Shalit.
Je confirme pour les raisons exposées précédemment que l'article du Times n'est nullement pro arabe, je ne vais pas revenir dessus.

Il y a forcément une vérité. S'il n'y en a pas, ou si chacun a la sienne, il est inutile de discuter. Ma vérité est que la terre est ronde; peut-être est-elle plate pour d'autres. Dans une discussion, pour arriver à la vérité (je ne parle pas de vérité au sens religieux mais au sens le plus ordinaire du terme,la confrontation des points de vue ne suffit pas : il faut 1) être capable d'écouter ce que dit l'autre 2)se référer aux faits, c'est-à-dire à la réalité et non, à son imagination, ses phantasmes. Ce qui implique une capacité de décentration et ce n'est pas facile.
Le Hamas et le Hezbollah ne font que se défendre. On nous fait geindre sur le sort des 3 prisonniers sionistes, mais combien de prisonniers Libanais et Palestiniens (dont des enfants) dans les geôles sionistes. Le sort de ces sous-hommes n'intéresse guère.
Je vais vous dire ce que je pense de l'avenir de la région. Soit les sionistes acceptent de revenir sur les frontières de 1967 et de laisser s'établir un Etat palestinien (ce qui était prévu par les accords d'Oslo). Encore faut-il que ce soit un Etat réellement indépendant de l'entité sioniste.
A mon avis les sionistes ne l'accepteront jamais, leur projet étant fondé sur la négation même de l'existence du peuple palestinien.
2)L'autre possibilité est la constitution d'un Etat unique "binational". C'est à mon avis la meilleure solution mais les sionistes ne l'accepteront pas non plus.

En fin de compte, tôt ou tard l'entité sioniste disparaïtra, peut-être de manière pacifique, peut-être par la force des armes. Selon moi, tant que cette entité existera dans sa forme actuelle, il n'y aura pas de paix dans la région. Les Arabes ont le temps, ils sont chez eux et peuvent attendre 132 ans comme l'ont fait les Algériens.
Je conclurai au sujet de l'injustice. Il y a injustice faite aux Palestiniens dans la mesure où ils ont été expulsés de leur patrie, si ce n'est tués. Ils son considérés comme des étrangers sur le sol de leur propre patrie par des sionistes venus du monde entier qui les considèrent comme les colons anglais considéraient les Indiens. C'est ainsi qu'une fois à la télé un couple de Grenoblois expliquait tranquillement qu'il était chez lui dans la colonie où il s'était installé tandis que les Palestiniens du village voisin étaient qualifiés d'étrangers. C'est ça le sionisme.
Au début de l'immigration sioniste, les Palestiniens alors sous autorité ottomane, ne prêtaient pas trop attention à ces personnes, ils travaillaient avec elles dans l'ignorance que les sionistes venaient avec un projet national en Palestine. Quand ils ont compris c'était trop tard.

30 juillet 2006 à 21:46  
Anonymous Xavier said...

Je ne ferai pas l'apologie du sionisme, même si je passe pour pro-israélien, je suis en fait sans parti, disons, objectif.

Quand je dis qu'il y a des vérités, il faut se rapporter à tout en fait. Evidemment, pour certaines choses il n'y a qu'une Vérité (1+1=2, l'eau ça mouille, etc.).

Mais en politique, dès que ça concerne la Société, les idées, l'opinion, là il y a des vérités, qui peuvent parfaitement cohabiter.


Donc, comme je le disais, je ne prendrai pas la défense du sionisme qui peut dans son application être dangereux, ne serait-ce que par la négation de peuples.

Pour autant, faire un Etat palestinien, aujourd'hui, ce n'est pas viable. Il n'y a pas qu'Israël qui fait tout ça, qui pense, qui agit. Il faut voir aussi l'autre parti concerné. Les Palestiniens ont élu le Hamas et le Sud-Liban appartient au Hezbollah. Pour ne rester que dans le contexte palestinien, comment voulez-vous qu'Israël accepte de ne plus contrôler ni influencer la Palestine sachant que les palestiniens haïssent les juifs et que leur gouvernement prône la destruction pure et simple de l'Etat d'Israël?

Je suis d'accord pour dire : regardez tout ce qu'Israël ne respecte pas, mais, quoique vous en disiez, ils ont une volonté de paix, mais pas à n'importe quelles conditions. Votre complot sioniste, ça ne tient pas. Oui il y a des sionistes, mais vous faites passer Israël pour un pays habité par des sionistes. Et là en effet c'est un fantasme.

Tout comme c'est un fantasme que de dire que TOUS les palestiniens souhaitent la destruction d'Israël et haïssent les juifs.

Bref, pour en revenir sur la désinformation sioniste, vous semblez vouloir être neutre, vouloir être objectif et vouloir mettre à la jour La Vérité, alors parlez donc aussi de la désinformation anti-sioniste!!!

Dénoncez le Hezbollah qui se tire ses missiles à partir de villages pour que la riposte israélienne tue des civils, dénoncez cela car c'est une arme médiation du Hezbolah, c'est de la désinformation à l'Etat pur!

Quant au vocabulaire utilisé pour qualifier la capture des soldats qui passent d'une réalité militaire, nous sommes d'accord, à une description civile, nous sommes encore d'accord, c'est un avantage médiatique pour le Hezbollah!

Certes cela dénature leur action, mais avec le vocabulaire civil utilisé : enlèvement, la réaction d'Israël aurait du être civile (négociation, justice, chantage, etc.). Or il y a eu action militaire, une réponse militaire pour répondre à un acte "criminel civil" (si on se fie à nos journaux français), et je dis que c'est un avantage pour le Hezbollah car, justement, cette réaction israélienne est par conséquent considérée comme inadapté, illégitime, hors-la-loi presque!

31 juillet 2006 à 11:58  
Blogger Djazaïri said...

Le problème du Hezbollah n'est pas d'avoir un avantage médiatique mais de résister à l'agression sioniste.
S'agissant de vérité, il y en a une qui est indubitable, c'est que la Palestine était habitée par des Palestiniens et que des colons sont venus d'Europe leur dire qu'ils n'étaient pas chez eux et les chasser de leur patrie.
Je n'ai jamais dit que les Palestiniens haïssaient les Juifs. Par contre ils haïssent l'entité sioniste qui les a spoliés de leur terre. L'entité veut faire accroire que le sionisme équivaut au judaïsme, en cela elle excite ce qu'en Europe on appelle l'anti-sémitisme, excitation qui sert ses objectifs : lisez donc les textes des sionistes.
Vous dites passer pour prosioniste, moi je dirais que vous êtes prosioniste. Vous affirmez qu'un Etat palestinien ne serait pas viable, que l'entité sioniste a une volonté de paix. Je n'arrive pas à croire qu'on puisse tenir des propos aussi absurdes qui sont systématiquement démentis par les faits.
En parlant de viabilité, l'entité sionsiste aurait déposé le bilan depuis longtemps sans le crédit illimité qui lui est octroyé, sans espoir de remboursement, par les contribuables Allemands et Américains.

31 juillet 2006 à 13:18  
Anonymous Xavier said...

«Je n'ai jamais dit que les Palestiniens haïssaient les Juifs.»
Vous le sous-entendez (contre votre gré je veux bien le croire). Il est dans votre raisonnement. Vous parlez sans cesse des actions d'Israël comme des actions sionistes. Vous assimilez le sionisme à l'Etat Israël d'aujourd'hui. Or Israël est une démocratie, le pouvoir actuel que vous taxez de sionisme, il a été élu. Or les palestiniens haïssent le sionisme... ils haïssent donc Israël, sioniste, et le peuple israélien (vous conviendrez de l'amalgame juif/israélien) qui l'a élu et donc aussi haïs. Sinon ils ne sont pas cohérents.

Attention, je ne dis pas qu'un Etat palestinien ne serait pas viable, dans le contexte actuel il n'est pas viable. En fait, tant que les groupes du genre Hamas et Hezbollah seront trop représentés et supportés, ce ne sera pas viable.

Si demain un parti politique modéré dont l'objectif est la paix avec Israël est élu, alors là, tout à fait, l'Etat palestinien passera de douce utopie à projet réalisable et souhaitable!!!

Le problème étant, pour moi, que je ne suis pas encore tombé sur des sites/blogs francophones et prosionistes...

«S'agissant de vérité, il y en a une qui est indubitable, c'est que la Palestine était habitée par des Palestiniens et que des colons sont venus d'Europe leur dire qu'ils n'étaient pas chez eux et les chasser de leur patrie.»
Hélas c'est une partie de l'Histoire que je ne cerne pas, les propos que je lis vont de ça à son contraire, je n'ai donc pas d'opinion sur la question.
Je n'ai qu'un embryon d'opinion. Je pense en effet que, à l'origine, si on reste dans le cadre purement sociologique qu'est celui d'un déplacement massif de population, ce sont des juifs, principalement européens, qui se sont retrouvés en Israël, Etat créé pour diverses raison. Vous dites que les nouveaux israéliens ont viré les palestiniens, mais on peut lire ailleurs que les palestiniens n'ont pas accepté, non pas la création d'un Etat, mais l'arrivée d'une population, finalement, ils auraient refusé le phénomène de l'immigration (ce qui rejoins les idées du FN qui veut que tous les immigrés se cassent).

Voilà c'est une version comme une autre, je ne lui donne pas plus de crédit que la votre, je pense que les deux sont plausibles.

Je veux dire que, maintenant, nous sommes dans une certaine situation. Est-ce utopique que de désarmer ces milices à la con, d'arrêter d'enseigner la haine dans les écoles. Il y a tellement d'actions positives amicales entre palestiniens et israéliens! Elles sont la preuve qu'ils peuvent vivre en paix!

Durant les croisades, pendant que les chevaliers se battaient contre les mamelouks, les paysans chrétiens et musulmans labouraient les mêmes champs!!!

Il faut savoir sortir de cette logique guerrière, accepter, des deux côtés, les compromis.

Aujourd'hui ce n'est pas possible de faire ça, on ne peut pas ouvrir et désarmés les frontières tant que, de part et d'autre de celles-ci les gens se haïssent!!!

Vous voyez, c'est pour cela que je dis que je passe pour un sioniste (parce que je dément certaines de vos affirmations) alors que je ne suis pas un sioniste (justement avec l'opinion que je vous donne dans ces dernières lignes).

Selon moi, encore, "si" les milices s'évaporent d'elles même, "si" on arrête de remonter chacun contre son voisin, alors Israël n'aura aucune raison d'attaquer, d'agresser. Et je ne crois pas comme vous qu'Israël soit sioniste. Oui il y a des sionistes dans leur gouvernement et leur population, oui certains de leurs actes peuvent être expliqué par le sionisme comme ils peuvent être expliqué par d'autres choses (même les astres selon certains)... mais le sionisme n'a pas d'avenir sans l'islam radical que prône le Hezbollah et le Hamas entre autres. Je dis islam radical, mais, comme le démontre Ali Abderraziq, c'est une usurpation de la religion pour assouvir la volonté de pouvoir d'hommes, mortels et faibles.
En revanche, l'islam radical peut croître sans le sionisme car il s'attaque à bien d'autres choses et qu'il va au-delà du combat contre le sionisme.

Êtes-vous un supporter du modèle politico-religieux de l'Iran? Êtes-vous, au contraire, un supporter de la laïcité (respect des cultes, non-ingérence dans la vie politico-sociale)? Et pour rester du religieux, êtes-vous soufi? Car le soufisme, c'est la voie mystique de l'islam, le pouvoir temporel appartient aux hommes, l'intemporel a Dieu (et pas à ses représentants autoproclamés). Mais ça revient finalement à réformer l'islam, chose qui, hélas, n'est pas encore prêt d'arriver avec ces milices...

31 juillet 2006 à 16:07  
Blogger Djazaïri said...

Les Palestiniens ont été effectivement chassés de leur patrie par les Sionistes, un peu à la manière dont les cow-boys ont chassé les Indiens.
Vous écrivez que l'entité sioniste est une démocratie. Pour moi ce n'est pas un critère. Il y aurait à discuter sur cette démocratie mais ça ne m'intéresse pas.Il suffit de dire que peu m'importe si les criminels se concertent démocratiquement avant de commettre leurs forfaits ou s'ils agissent sous l'effet de la crainte d'un chef autoritaire.
Je vous fais remarquer en passant que le Hamas a été élu régulièrement, ce qui ne lui a a valu les bonnes grâces d'aucune de nos démocraties avancées.
Vous parlez d'une usurpation de la religion, ce qui ne veut rien dire. Ou alors qu'il y a nécessairement usurpation de la religion. On peut éventuellement croire à l'existence d'une divinité suprême, indépendante des hommes et intangible, mais croire que ce peut-être le cas de la religion concrète et vécue est une vue de l'esprit. La religion concrète n'existe pas en dehors des hommes qui la portent ou alors c'est un livre sans lecteurs. Un livre sans lecteurs n'est rien.
Vous écrivez que le sionisme n'a pas d'avenir dans l'Islam que vous qualifiez de radical. Moi, je pense que le sionisme n'a aucun avenir, Islam "radical" ou pas.
Suis-je un partisan du régime iranien? Personnellemnt je suis marxiste et ce régime n'a pas vraiment ma faveur. Il est inscrit dans un pays à dominance chiite, ce qui explique en partie ses particularités (existence d'un clergé chez les chiites et importance de l'ésotérisme chez eux). Je remarque simplement qu'à l'aune des pays musulmans, c'est un des Etats les plus démocratiques au sens habituel du terme.
Je pense aussi que vous vous préoccupez trop de théologie musulmane. Les pays musulmans ne sont pas confrontés à des problèmes théologiques mais à des problèmes politiques (sionisme, démocratie, ingérences extérieures), économiques, éducatifs. Le reste est du bavardage et de la spéculation.

31 juillet 2006 à 18:05  
Anonymous Xavier said...

«Je vous fais remarquer en passant que le Hamas a été élu régulièrement, ce qui ne lui a a valu les bonnes grâces d'aucune de nos démocraties avancées.»
Moi je vous ferai remarquer que Hitler a lui aussi été élu démocratiquement, que lui aussi n'a pas été soutenu par nos démocraties avancées, mais il y a eu un laissé-faire, ce qu'on appelle le syndrome de Munich, et il y a eu la guerre et l'extérmination d'un certain nombre de personnes pour diverses raisons (juif, tziganes, noirs, homo, dissidents, etc.).

Je dois cependant très mal m'exprimer. Quand je parle d'usurpation de la religion, cela ne veut pas dire que la religion s'usurpe elle-même, mais que quelqu'un l'usurpe, que quelqu'un se sert d'elle pour son propre compte. Pour moi,mais ce n'est que mon opinion, le Pape est un usurpateur, ses prédecesseurs, les empereurs romains, se sont créé ce rôle qui est un héritage des croyances romaines et qui a été appliqué au christianisme.
Pour moi, les curés, les imams, les rabins, n'ont rien de sacré. Ils peuvent tous prétendre délivrer un enseingement, expliquer, donner une interprétation, guider, mais certainement pas dire qu'ils sont les représentants de dieu, car ils se sont autoproclamé ou ils ont été désigné par des gens autoproclamé. Voilà ce qu'est l'usurpation de la religion, et non pas une religion usurpatrice. ;-)

«Je pense aussi que vous vous préoccupez trop de théologie musulmane. Les pays musulmans ne sont pas confrontés à des problèmes théologiques mais à des problèmes politiques (sionisme, démocratie, ingérences extérieures), économiques, éducatifs. Le reste est du bavardage et de la spéculation.»
Hélas je ne partage qu'à moitié votre interprétation de la situation politico-sociale d'aujourd'hui.
Je suis tout à fait d'accord avec vous à propos des problèmes politiques, économiques, éducatifs etc.les ingérences du monde extérieur, la mondialisation trop rude etc., beaucoup plus important que de simple questions théologiques. Je suis d'accord avec vous car on ne devrait parler que de ça... seulement là où nous ne sommes en effet pas d'accord c'est que,moi, j'accorde de l'importance aux questions théologiques musulmanes non pas parce que je suis d'accord, mais parce que ces théologiens et apprentis théologiens (Nasrallah, Ben Laden, le président iranien, les rois saoudes, les imams qui préchent leur vision de la politique, ect...) répondent à ces problèmes économiques, sociaux, politiques, ils y répondent par la religion, par la théologie!

Nous sommes d'accord, la religion doit rester de l'ordre de l'intemporel, selon moi elle n'a rien à voir dans le temporel, dans les affaires des Hommes, mais certains d'entre eux l'instrumentalisent à leur profit.

Voilà pourquoi j'espère qu'Israël éradiquera le Hezbollah et le Hamas, mais j'aurai préféré que ce soit l'ONU qui s'en charge ou, mieux, les musulmans aux-même (ça aurait été l'idéal).
Hélas, et je le dis avec sincérité, les palestiniens et les libanais aujourd'hui en font les frais... hélas. :-(

De toute façon le sionisme n'a pas d'avenir, je suis aussi d'accord, mais aujourd'hui il existe, et c'est en réaction uniquement à cause l'islam radical et de l'antisémitisme européen. Le deuxième s'est considérablement amélioré,le premier croît chaque jour. Si demain l'islam radical entère la hâche de guerre et va vraiment vers un monde en paix, un monde tolérant, le sionisme n'aura tout simplement plus de raison d'être, parce qu'il n'aura plus de supporters...

L'islam radical, lui, c'est différent. C'est une réaction au sionisme, mais aussi à la mondialisation et àl'apparente uniformisation culturelle parfois bien réelle, c'est une réaction à un sentiment de danger et c'est contre-productif car cet islam radical accroît le danger étant donné qu'il devient menaçant pour le reste du monde.

Ca, les palestiniens qui ont voté pour le Hamas, ils ne l'ont pas compris. Tout comme nombreux ont été les allemands qui ont regretté d'avoir voté pour Hitler, ils ont cédé à un discours qui décrit une réalité monstrueuse et un futur meilleur. Tout comme le communisme soviétique, qui n'était pas réellement du communisme.

31 juillet 2006 à 20:43  
Blogger Djazaïri said...

A ce stade de la discussion, je vois que nous ne pouvons plus avancer. Vous souhaitez que l'entité sioniste ou d'autres se chargent de l'éradication du Hezbollah. Soit.
Par contre je vois que vous ne comprenez pas ce que j'écris sur "l'usurpation" de la religion. je pense pourtant que ma métaphore du livre sans lecteurs est claire.
Vous cherchez à aller dans des considérations théologiques que j'estime sans intérêt : elles intéressent peut-être Bush, Blair, Olmert et Ben Laden. Je les mets tous dans le même sac, c'est le même gang.
Hamas a été élu comme Hitler dites vous. Et pourquoi pas comme cette menteur va-t-en-guerre de Bush, ce tueur de Sharon ou le nouveau boucher Olmert?
Le parallèle entre le nazisme et certains mouvements musulmans est tentant en Occident et nombreux y succombent au point que c'en est affligeant. C'est tellement simple, tout ramener à soi et à son histoire en niant ou ignorant celle des autres.
Je pense que, si vous êtes de bonne foi, vous devriez vous documenter sur l'histoire de la Palestine, sur le sionisme et sur le rôle éminent qu'ont joué les mouvements dits islamistes [pas seulement eux]dans l'histoire récente des pays arabes. Ce sont des points qui demandent une documentation sérieuse.
Au fait, vous parlez d'enseignement de la haine dans les écoles, j'imagine que vous parlez des écoles sionistes?

http://membres.lycos.fr/lesogreslemans/article.php3?id_article=23 :

31 juillet 2006 à 21:45  
Anonymous Xavier said...

Taratata! J'aurai souhaité que les libanais refusent d'eux-même la présence du Hezbollah, qu'ils fassent avorter ce parti de dieu dès sa naissance!

Hamas élu comme Hitler... Bush aussi, mais tous dans le même sac? Je n'en suis pas si sûr. Je pense en effet que Bush a ses airs de Hitler, mais ça reste relatif par rapport au Hamas qui tite toute sa force dans la haine envers Israël. Bush, lui, bon ben c'est un fou de dieu, il est trop ceci cela, mais il ne tire pas sa force d'une haine, comme Hitler en avait une par rapport aux communistes et aux juifs.

Faut bien se dire que Bush, avant le 11 septembre, c'était rien! Ensuite sa réélection c'est autre chose, je le concède.

Non mais, svp, arrêtez de me coller cette étiquette, comme si j'étais pro-Bush ou pro-sioniste sous prétexte que je ne suis pas d'accord avec vous!

«Le parallèle entre le nazisme et certains mouvements musulmans est tentant en Occident et nombreux y succombent au point que c'en est affligeant. C'est tellement simple, tout ramener à soi et à son histoire en niant ou ignorant celle des autres.»
Je vous renvoi la remarque. J'essaye tant bien que mal de me renseigner par ci par là, d'avis diamétralement opposés et j'essaye d'être objectif, sans parti pris.

A propos de la haine enseignée dans les écoles, je parle des écoles sionistes comme des écoles palestiniennes et autres qui sont toutes aussi haineuses.

Et en France aussi, il y a une manipulation de l'histoire,mais c'est moins flagrant que dans certains parties du monde.

Cela étant dit, je vous remercie de participer à ce mini-débat fort enrichissant pour moi, car je comprend mieux un autre point de vue, et je vous remercie aussi de ne pas trop tomber dans les accusations même si vous pensez que je suis un sioniste (ce qui, je le répète, n'est pas le cas).

1 août 2006 à 23:26  
Blogger Djazaïri said...

La haine du Hamas envers l'entité sioniste est tout à fait justifiée, c'est la haine qu'on porte à un ennemi qui vous asphyxie économiquement , qui a volé et vole vos terres, qui tue chaque jour, et pas eulement des combattants tant d'en faut, qui enferme des milliers de Palestiniens, dont de nombreux enfants, dans ses prisons sans parler de ce camp de concentration gigantesque qu'est Gaza.
Cette haine inextinguible, je la comprends et je la partage.
Le nazisme n'a pas grand chose à voir avec les Arabes. Il s'agit d'une idéologie européenne. Le sionisme est aussi une idéologie européenne, le fait qu'il s'agisse de Juifs ne change rien à l'affaire. Certes cette idéologie ne s'identifie pas complètement au nazisme mais les points communs sont nombreux.

1 août 2006 à 23:51  
Anonymous Xavier said...

La haine n'est jamais justifiable... et, à mon avis, le problème qui n'est toujours pas réglé dans cette partie du monde comme ailleurs, c'est que la haine est entretenue plutôt que d'être étouffée.

La haine, c'est la colère, c'est aussi l'intolérance.

Comment aurez-dû réagir les palestiniens face à ce que vous décrivez? Certainement pas en haïssant, à mon avis cela n'a fait qu'empirer les choses. Certes ils auraient peut-être tout perdu, comme ils ont tout perdu aujourd'hui mais... ils auraient été bien plus défendable.

C'est, pour moi, facile de défendre les palestiniens et les libanais, mais pas le Hamas ni le Hezbollah qui ne sont que de la haine.

Le problème étant que, moi, je ne vois pas la haine des israéliens envers les "arabes". je ne nie pas qu'elle existe, je dis simplement que je ne la vois pas. Pour être plus précis, je ne la vois pas suffisamment pour en tirer des conclusions plus ou mons générales.


Mais alors, face à tout ça, comment donc expliquez-vous le fait que, par ci, par là, des palestiniens et des israéliens arrivent à faire des projets ensemble et arrivent à vivre en paix?
Moi je répond par ça : ils ne se haïssent pas, ils se pardonnent.
Et vous?

2 août 2006 à 11:10  
Blogger Djazaïri said...

Je ne pense pa qu'on puisse ni qu'on doive aimer son agresseur. Si je vous frappais, je ne pense pas que vous me manifesteriez de l'affection.
Les Palestiniens ne haïssent pas les Juifs mais les sionistes. Dans l'entité, il existe des gens qui ne sont pas ou plus sionistes et sont prêts à une paix juste soit par le formule des deux Etats, soit par celle d'un état binational.
Ces gens sont très minoritaires et ont beaucoup de mérite.
La haine des sionistes envers les Arabes se constate au quotidien (si vous ne la voyez pas c'est que vous êtes aveugle) et dans les écrits des sionsites. Lisez donc leur prose.

2 août 2006 à 13:08  
Anonymous Xavier said...

Le problème c'est que je ne vois pas le sionisme dont vous parlez... et avec nos médias européens très sélectifs, vous me pardonnerez j'espère. Pour autant je ne nie pas leur existence.

Si quelqu'un me frappe, je répond, ou je me barre (si c'est un costaud), ou je lui demande des explications... pour autant, je ne le haïrai pas. Ne me dites pas "ça c'est vous qui le dites, dans les faits ça se passerait autrement".
Je n'ai de mémoire jamais été frappé gratuitement, d'une manière très violente. Soit je l'ai cherché, soit c'était dans un certain cadre (les bagarres au collège).

Vous concédez au moins que des arabes haïssent des sionistes. Mais le problème, voyez-vous, c'est que "des gens" font des raccourcis et généralisent et haïssent donc les juifs. C'est un problème dont il faut tenir compte.

La haine, pour moi, occulte les connaissances et expériences positives d'une personne, la haine ce sont des oeillières, que ce soit la haine contre les arabes, les sionistes, les lapons ou toute autre chose. La haine c'est de la violence prête à exploser, la haine, ce n'est rien de bon. Et je suis persuadé que ce n'est pas en haïssant que les sionistes, arabes et autres naïfs de la région s'en sortiront et faciliteront la vie de ceux qui ont l'intelligence de ne pas haïr.

Même si c'est vain, vous ne me croyez pas, je ne suis pas sioniste. Je ne suis pas pour la victoire d'un des camps, tels qu'on les voit, je suis pour la défaite par KO du sionisme, du Hezbollah, du Hamas et mouvements apparentés. Je souhaite, mais c'est utopique, la paix et l'amour (contraire de la haine) entre ces peuples (libanais, palestiniens, israéliens, etc.) qui ont tant souffert de la connerie et de la soif de pouvoirs de leurs dirigeants qui, réellement, les manipulent et les montent les uns contre les autres.

Le soucis de votre position, selon moi, c'est qu'il est unilatéral, sans concession (pas pour le sionisme, mais pour ceux qu'il se dit défendre, avec ou contre leur gré).

Je pense quand même que depuis le début de notre discussion, il y a maintenant quelques jours, discussion très intéressante, j'ai fais preuve de bonne volonté (normal je ne souhaite pas avoir de camps et j'essaye de réflécchir sans parti pris), j'ai souligné les points sur lesquels j'ai été d'accord avec vous. Au contraire, vous semblez être dans une critique et une opposition entêtée. Simple remarque.

2 août 2006 à 17:29  
Blogger Djazaïri said...

Eh bien, si je vous tue, vous ne me haïrez point, mais vos parents et vos amis me haïront.
Le sionisme est une idéologie raciste dans le droit fil de ce qui s'est conçu en Europe au 19ème avec ses justifications du colonialisme comme de l'extermination des Juifs. Entre la victime et l'agresseur, je choisis le camp de la victime. Si c'est ça que vous appelez être unilatéral, amors oui ma position est unilatérale.
Ce sont les faits qui sont têtus, pas moi.

2 août 2006 à 22:59  
Anonymous Xavier said...

Vous ne voyez seulement les faits que vous voulez bien voir!

Dans le cas que vous décrivez, ma famille voudrait justice, elle essaierait de comprendre, elle vous en voudrait, mais haïrait-elle vous et votre famille? Je ne le pense pas. En tout cas, ils ne souhaiteraient pas la même chose pour vous une fois la "passion" passée.

Votre coeur et votre tête ne sont remplis que de sentiments négatifs, c'est avant tout votre vie que vous perdez.

Ceci est mon dernier message, comme pour vos autres articles.

2 août 2006 à 23:05  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette