jeudi, mars 23, 2006

Bookmark and Share

Sommé de reconnaître l'entité sioniste

Ci-dessous un message de Djeha, un de mes honorables correspondants à la plume aussi vive que l'esprit.


Olmert: Israël agira si le Hamas tarde à le reconnaître

Associated Press le 22/03/2006 18h33

Le Premier ministre israélien par intérim, Ehoud Olmert, a déclaré mercredi que l'Etat hébreu "n'attendrait pas des années" que le Hamas le reconnaisse et qu'il était prêt à prendre des mesures unilatérales si cela tardait. "Nous avons attendu un temps raisonnable. Si nous voyons qu'il n'y a pas de chance raisonnable (de reprise des négociations de paix), nous prendrons en mains notre destin", a-t-il prévenu dans un entretien à la dixième chaîne de télévision israélienne. M. Olmert a dit par le passé qu'il souhaitait définir les frontières d'Israël d'ici 2010 en achevant la construction de la "barrière de sécurité" isolant les territoires palestiniens en Cisjordanie, ainsi que par le retrait de vastes secteurs de Cisjordanie et le démantèlement de colonies juives. AP

COMMENTAIRE

« Ou tu me reconnais ou je te tue. »

C’est à cette attitude, ce trait de génie, qu’on reconnaît le panache d’un démocrate israélien, respectueux de la différence, des minorités, des « races inférieures »… enfin de toutes ces leçons qu’enseigne l’histoire des réprouvés et au nom desquelles Israël a justifié et imposé son existence.

Face à ces hommes d’élite, les Palestiniens n’ont qu’une seule politique possible. La seule qui vaille. Arafat a consulté son Larousse (en direct à la télé française) et on a vu ce que cela a coûté à son peuple.

Peut-être aussi à lui-même…

S’il faut pourrir autant mourir debout.

On ne peut exiger de la Palestine qu’elle reconnaisse son bourreau. Elle a déjà payé une fois. On ne devrait pas l’y reprendre une seconde fois. Qu’il s’agisse ici de Hamas ou d’un autre parti politique, cela ne change rien à l’essentiel.

Cela reviendrait à sommer, une fois de trop, la victime de légitimer et bénir le criminel et son crime !

Au passage, notons comment les lois humaines sont impitoyablement invariantes : l’assassin a toujours besoin d’être reconnu, et d’être reconnu principalement par sa victime, avant de l’occire.

Djeha

PS : Entre-temps, observons comment l’injonction donnée (à l’échelle mondiale) aux médias de ne plus parler de Sharon est respectée. Bien à l’abri dans un congélateur, on s’apercevra de sa disparition et la déclarera à l’Etat-civil probablement au lendemain des prochaines élections. Même Staline à l’époque de sa splendeur n’aurait pas fait mieux. Escamoter la dépouille d’un « chef d’Etat » et faire taire tous les bavards de la planète. Bigre, quel redoutable pouvoir !

posted by Djazaïri at 4:42 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette